1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nouvel accord pour un cessez-le-feu et une évacuation d'Alep
Reuters14/12/2016 à 22:36

 (Précision sur les évacuations à Foua et Kefraya §5) 
    AMMAN/BEYROUTH, 14 décembre (Reuters) - Un nouvel accord de 
cessez-le-feu a été conclu à Alep, quelques heures après l'échec 
du précédent, et l'évacuation des insurgés et des civils devrait 
commencer d'ici peu, ont déclaré mercredi deux responsables 
rebelles et un responsable pro-Assad. 
    Un porte-parole militaire du groupe rebelle Nour al Dine al 
Zinki, Salam Abdoul Razak, a déclaré à Reuters que l'accord de 
cessez-le-feu entrerait en vigueur "dans les prochaines heures". 
    Selon un responsable du Front Chamiya, un groupe rebelle 
présent à Alep-Est, l'opération d'évacuation devrait débuter 
jeudi vers 06h00 (04h00 GMT). 
    Un responsable de l'alliance militaire soutenant le 
président syrien Bachar al Assad a confirmé qu'un accord avait 
été conclu en contrepartie de l'évacuation de 15.000 personnes 
assiégées par les rebelles dans les villages chiites de Foua et 
Kefraya, dans la province d'Idlib. 
    Le responsable du Front Chamiya a pour sa part déclaré que 
les insurgés avaient donné leur accord à l'évacuation des 
blessés de ces deux villages, et pas de l'ensemble de la 
population. 
    Cette condition de dernière minute posée par l'Iran avait 
fait capoter plus tôt dans la journée le précédent accord de 
cessez-le-feu à Alep conclu mardi entre la Russie, alliée 
militaire clé du régime de Damas, et la Turquie, qui soutient 
les rebelles de l'Armée syrienne libre. 
    Le responsable pro-Assad a précisé que "les combattants, 
leurs familles et tous les civils qui veulent partir" d'Alep 
pourraient le faire en direction de la province d'Idlib.      
 
 (Suleiman al-Khalidi à Amman, Tom Perry à Beyrouth; Tangi 
Salaün pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer