1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nouveau scandale dans l'armée française

Le Point11/03/2014 à 07:39

Nouveau scandale dans l'armée française

La jeune femme avait été remerciée après avoir porté plainte contre un sergent qui l'avait filmée nue sous sa douche. Le tribunal administratif de Nantes a suspendu en référé cette démission contrainte de la stagiaire, volontaire au service militaire adapté de Fontenay-le-Comte (Vendée). Elle avait porté plainte le 20 novembre dernier après avoir été filmée nue par un sergent à son insu, alors qu'elle prenait sa douche après son service. "Les casernements étant malheureusement mixtes", ce dernier a "passé un téléphone portable entre le bas de la cabine et le sol", a expliqué l'avocat de la jeune femme, maître Jacques Delacharlerie. Les faits se sont produits le soir de la qualification de l'équipe de France de football pour la Coupe du monde. La jeune femme de 25 ans, originaire de la Martinique et stagiaire volontaire du service militaire adapté, soutient avoir été contrainte de demander la résiliation de son contrat de dix mois au sein de l'armée pour convenances personnelles en représailles à son dépôt de plainte, note le tribunal administratif dans son ordonnance du 28 février, dont l'AFP a obtenu copie. Elle affirme qu'il lui a été "demandé de présenter une demande de résiliation de son contrat selon un modèle qui lui a été fourni, sous la menace d'être considérée comme en situation de désertion", poursuit le texte. "À croire que c'était moi qui étais coupable de quelque chose" "À croire que c'était moi qui étais...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    10 mars23:38

    Tous à poil...n'est ce pas le nouveau bréviaire de l'éducation nationale pour nos jolies têtes blondes...voir de plus en plus suédoises ?...Elle est belle notre société !...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer