Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouveau revers pour la nomination de Chuck Hagel au Pentagone

Reuters15/02/2013 à 09:22

LES RÉPUBLICAINS INFLIGENT UN NOUVEAU CONTRETEMPS À LA NOMINATION DE CHUCK HAGEL AU PENTAGONE

WASHINGTON (Reuters) - Malgré le soutien de Barack Obama, la nomination de Chuck Hagel au poste de secrétaire à la Défense a subi un nouveau contretemps jeudi au Sénat, où une motion visant à accélérer le calendrier de sa confirmation a été rejetée.

Le texte, qui prévoyait de mettre un terme au débat et de passer aux voix, n'a obtenu que 58 voix quand il en aurait fallu 60.

Harry Reid, chef de file de la majorité démocrate à la chambre haute, a annoncé que les sénateurs se prononceraient de nouveau sur cette motion le 26 février, après les congés parlementaires.

Les démocrates contrôlant 55 des 100 voix du Sénat, la validation du choix d'Obama est garantie -il suffira alors d'une simple majorité de 51 voix. Mais pour forcer un vote, il leur fallait une majorité qualifiée de 60 sénateurs.

La nomination de l'ancien sénateur républicain du Nebraska, choisi par le président Obama pour succéder à Leon Panetta à la tête du Pentagone, a été approuvée mardi par la commission sénatoriale des Forces armées mais elle suscite une vive opposition dans le camp républicain, où on le juge trop conciliant à l'égard de l'Iran et pas assez proche d'Israël.

"Mon sentiment et mon espoir, c'est que Chuck Hagel, qui mérite amplement le vote du Sénat, sera confirmé en tant que secrétaire à la Défense", a réagi Barack Obama lors d'une séance de questions-réponses sur internet. "Il est simplement malheureux que ce genre de manoeuvres politiciennes survienne alors que je suis encore en train de diriger une guerre en Afghanistan."

Conservateur atypique ayant combattu au Vietnam, Chuck Hagel s'est notamment opposé à l'intervention américaine en Irak en 2003, ce qui a scellé sa rupture avec le Parti républicain.

"Le président reste fermement aux côtés du sénateur Hagel", avait déclaré plus tôt dans la journée Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche. "Ce n'est pas un bon signal de la part des républicains du Sénat des Etats-Unis que de reporter un vote sur un candidat désigné par le président, candidat qui appartient à leur propre parti (...)", a-t-il ajouté.

Mark Felsenthal et Patricia Zengerle; Jean-Philippe Lefief, Henri-Pierre André et Bertrand Boucey pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.