1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouveau report du Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?
Le Point11/04/2019 à 10:55

Ce ne serait pas la première fois qu'un référendum passe par pertes et profits en Europe. Presque trois ans après celui de juin 2016 qui a décidé du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, les Britanniques s'apprêtent, selon toute vraisemblance, à participer aux élections européennes du 23 au 26 mai (on ne vote pas tous le même jour). Situation ubuesque s'il en est. Angela Merkel a imposé sa ligne douce, hier, au Conseil européen. Avec la complicité de Donald Tusk, le président du Conseil, qui plaidait pour un délai d'un « an flexible », et les autres dirigeants PPE, la chancelière a peu à peu eu raison des résistances françaises. Emmanuel Macron s'était en effet imposé comme le chef de file d'une ligne dure (report court avec conditions strictes), embarquant avec lui les leaders des pays libéraux (le Luxembourgeois Bettel, le Néerlandais Rutte et le Belge Charles Michel).Sa position, Macron l'avait exposée en arrivant au Conseil en fin d'après-midi. « Rien n'est acquis », affirmait-il, d'un coup de menton, en s'agaçant d'une « rumeur » selon laquelle un report long était déjà acté avant même la réunion. Le chef de l'État français affirmait avoir les « idées claires » autour de « quelques principes simples ». « Ça fait trente-quatre mois que le référendum s'est tenu, constatait-il. La clé pour nous, c'est que le projet européen soit maintenu dans sa cohérence et puisse se poursuivre. [...] Et donc,...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • doussine
    11 avril12:12

    aidez nous sr4800 vous qui savez! les franc macons, les illuminatis?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer