1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Nous avons rencontré les Français du grand débat national »
Le Monde22/01/2019 à 06:35

Pour préparer le grand débat national, à la demande de la Commission nationale du débat public puis du gouvernement, le géographe Frédéric Gilli, le journaliste Laurent Sablic et leurs équipes ont interviewé, 211 personnes, non impliquées dans un parti politique. Tour de France d'une population en mal d'échanges, dans une tribune au « Monde ».

Cela fait deux mois que la France est prise dans le tourbillon d'une des plus longues crises politiques qu'elle ait traversées depuis des décennies. Son issue promet d'être inédite : pour la première fois depuis la Révolution, il est proposé au pays de sortir d'une crise par un grand débat national.

Mandatés pour la préparation de ce grand débat, nous avons rencontré des centaines de citoyens des deux sexes partout dans le pays : collégiens, lycéens, retraités, mécaniciens, cadres, assistants de vie, professeurs des écoles, conseillers en gestion, agriculteurs, chômeurs, chefs d'entreprise, commerçants... Nous leur avons demandé leur point de vue sur la situation du pays, sur l'idée même de débattre ensemble, ainsi que sur les sujets dont il était nécessaire de parler.

Débattre ! Une évidence en démocratie. Mais dans un système politique et institutionnel grippé, on ne débat presque plus. Et certains responsables persistent à penser qu'aller à la rencontre des citoyens serait ouvrir la boîte de Pandore de toutes les revendications, des plus exubérantes aux plus irréalistes. Les citoyens ne seraient pas suffisamment raisonnables. Dans les débats que nous organisons à longueur d'année, nous avons chaque soir la preuve du contraire : si l'on fait confiance aux citoyens, non seulement ils se montrent à la hauteur, mais il arrive souvent qu'ils soient plus créatifs et plus efficaces que ceux qui les consultent.

Premier geste de confiance Aujourd'hui, une première étape a été ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    22 janvier09:39

    La démocratie représentative, vieille de plus de 200 ans dans le principe, est aujourd'hui dépassée. Elle ne représente plus tous les français. Les partis aujourd'hui minoritaires dirigent notre pays et quand le danger de perdre le pouvoir pointe, ils se coalisent en mettant en place un soit-disant "pacte républicain" qui éclatent sitôt le pouvoir préservé. Il est temps de revoir notre système politique.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer