Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nouakchott accepte de remettre Abdallah al Senoussi à la Libye

Reuters21/03/2012 à 00:38

NOUAKCHOTT ACCEPTE DE REMETTRE ABDALLAH AL SENOUSSI À LA LIBYE

TRIPOLI (Reuters) - Le président mauritanien a accepté qu'Abdallah Al Senoussi, ancien chef des services de renseignement de Mouammar Kadhafi, soit remis à la Libye, a déclaré mardi le vice-Premier ministre libyen Moustafa Abou Chagour.

Ce dernier s'est rendu à Nouakchott pour demander au président Mohamed Ould Abdel Aziz l'extradition de Senoussi, afin qu'il soit jugé dans son pays.

"J'ai rencontré le président mauritanien et celui-ci a accepté d'extrader Senoussi vers la Libye", écrit Chagour sur Twitter. La nouvelle a été confirmée par une autre source gouvernementale libyenne.

"La délégation libyenne a vu Senoussi en prison et a confirmé son identité. Le criminel est dans une prison mauritanienne et sera bientôt dans une prison libyenne", a ajouté Chagour.

De source proche des services de sécurité mauritaniens, on confirme qu'un accord est proche, tout en reconnaissant de fortes pressions de la part de la France qui réclame aussi l'ancien responsable libyen pour le juger.

"L'accord est pratiquement bouclé mais il faut être prudent. Les Français font pression, soulignant que leur mandat d'arrêt a été le premier lancé et qu'ils ont aidé à l'arrestation", a-t-on ajouté.

Ancien homme-lige du "Guide" déchu, Abdallah al Senoussi est accusé d'avoir joué un rôle central dans la répression et la torture sous l'ère Kadhafi. Il a été arrêté vendredi soir à l'aéroport de Nouakchott en provenance de la ville marocaine de Casablanca.

Beau-frère de Mouammar Kadhafi, Senoussi est aussi sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, qui le recherche pour crimes contre l'humanité en raison de son action pendant la guerre civile de l'an dernier.

"PROCÈS ÉQUITABLE"

La France, où il a été condamné par contumace à la prison à vie pour l'attentat du 19 septembre 1989 contre un DC-10 d'UTA au-dessus du désert du Ténéré (Niger), a également déposé une demande d'extradition. L'attentat avait fait 170 morts, dont 54 Français.

Les Etats-Unis ont été en contact avec les autorités mauritaniennes et ont demandé à rencontrer Senoussi en Mauritanie avant tout transfert à l'étranger, a-t-on appris de source diplomatique.

D'après les forces de sécurité mauritaniennes, Senoussi, qui a été durant des années l'un des hommes les plus honnis du régime libyen, est détenu à l'école de police de Nouakchott, derrière de hauts murs qui bouchent la vue.

Selon des sources proches du dossier, il aurait passé dimanche une visite médicale.

La Mauritanie n'est pas signataire du statut de Rome, qui a créé la CPI, mais cette dernière estime que ce pays est censé coopérer avec elle conformément à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies.

Des associations de défense des droits de l'homme doutent que Senoussi puisse bénéficier d'un procès équitable en Libye et veulent qu'il soit traduit en justice à La Haye, où siège la CPI.

A Tripoli, le vice-ministre de la Justice Khalifa Faraj Achour a assuré à Reuters que la Libye était en mesure de garantir un procès juste.

"La sécurité est bonne, les tribunaux fonctionnent bien dans presque tous les secteurs du pays", a-t-il dit, ajoutant qu'il était trop tôt pour déterminer les chefs d'inculpation.

Dimanche, Interpol a émis une "notice rouge" à l'encontre de Senoussi, à la demande du nouveau régime libyen, pour divers fraudes, dont le détournement de fonds publics et l'abus de pouvoirs pour un bénéfice personnel.

Hadil al Chalchi, Marie-Louise Gumuchian et Laurent Prieur; Guy Kerivel pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.