1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Notre-Dame : faut-il continuer de collecter des dons ?
Boursorama avec AFP Services15/05/2019 à 11:40

Un mois après l'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale, le ministre vde la Culture Franck Riester veut poursuivre les campagnes d'appel à la générosité, alors que l'un des organismes collecteurs a décidé d'arrêter la sienne.

( AFP / BERTRAND GUAY )

Lundi 13 mai, Franck Riester a jugé "prématuré" d'affirmer qu'il y avait eu trop de dons pour Notre-Dame, "le coût total des travaux n'(étant) pas chiffré". Le ministre de la Culture répondait indirectement à la Fondation du patrimoine, qui a annoncé l'arrêt de sa collecte de fonds destinés à la reconstruction de la cathédrale.

"Il est prématuré de considérer que 'nous aurions trop de fonds collectés, plus qu'il n'en faut pour restaurer la cathédrale'", a souligné le ministère dans un communiqué, reprenant la ligne défendue par Franck Riester vendredi face aux députés. Le ministre indique "prendre acte de la décision unilatérale de la Fondation du patrimoine de mettre fin à sa collecte en faveur de Notre-Dame". Mais "la souscription nationale se poursuit naturellement avec la Fondation de France, la Fondation Notre-Dame et le Centre des monuments nationaux", les trois autres institutions retenues pour réunir les dons.

"Il faut savoir s'arrêter"

La Fondation du patrimoine a annoncé samedi qu'elle stoppait sa collecte. "Il faut être raisonnable, il faut savoir s'arrêter", a expliqué à l'AFP son président Guillaume Poitrinal. Selon lui, la collecte globale pour Notre-Dame devrait atteindre les 900 millions, et il a annoncé une nouvelle souscription pour les cas les plus urgents parmi 2.800 sites menacés en France.

( AFP / FRANCOIS GUILLOT )

"La restauration se veut un projet fédérateur, ambitieux à la hauteur de la splendeur de ce chef d'œuvre architectural et patrimonial" et "sera conduite dans la concertation la plus large", promet Franck Riester. Le ministre a exprimé "son ambition de préserver l'intérêt historique, artistique et architectural de ce symbole de la France", alors que certaines associations craignent que ce trésor du patrimoine ne soit pas fidèlement reconstruit.

Le ministre assure aussi que les dons collectés iront "intégralement" à Notre-Dame", alors que Guillaume Poitrinal estime qu'en cas de surplus, "les grandes fortunes sont ouvertes à l'idée de réallocation de leurs dons".

( Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD, Frédéric GARET / AFP / )

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vmcfb
    16 mai07:57

    La réfection de la fleches était un chantier de 150 millions. Avec les travaux sur les murs, cela va être un cout de 3 milliards..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer