Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nokia: Montebourg appelle l'Etat à intervenir pour "empêcher une catastrophe sociale"
AFP22/11/2020 à 08:01

Rassemblement de salariés de Nokia contre les suppressions d'emploi, le 19 octobtre 2020, sur le site de Lannion ( AFP / DAMIEN MEYER )

Rassemblement de salariés de Nokia contre les suppressions d'emploi, le 19 octobtre 2020, sur le site de Lannion ( AFP / DAMIEN MEYER )

L'Etat doit agir pour obtenir de Nokia la suspension de son plan de licenciements afin d'"empêcher une catastrophe sociale" de la France, exhorte l'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg dans une tribune publiée par le Journal du dimanche.

L'équipementier télécom finlandais "veut supprimer 986 emplois, essentiellement en recherche et développement, sur les sites de Lannion (Côtes-d'Armor) et de Nozay (Essonne), soit près d'un tiers des effectifs en France", rappellent M. Montebourg et les cosignataires de cette tribune, le sénateur PCF Gérard Lahellec et le député LR Marc Lefur, tous deux élus des Côtes d'Armor.

Dénonçant des "emplois de haute technologie perdus, des centaines de jeunes licenciés à peu de frais et des seniors poussés vers le chômage", ils estiment "aussi et surtout (que) le démantèlement d'un acteur majeur des télécoms en France pose une question de souveraineté et de sécurité nationale", car "on ne peut pas vouloir installer la 5G à marche forcée et en même temps laisser disparaître les compétences pour la développer et la déployer".

"Nous interpellons le président de la République", poursuivent-ils, jugeant qu'il faut "immédiatement agir pour obtenir de Nokia la suspension du plan de licenciements" et ainsi éviter "une catastrophe sociale, environnementale et industrielle".

Ils appellent "l'Etat à organiser une table ronde avec les pouvoirs publics, les salarié.e.s de Nokia et tous les acteurs intéressés pour travailler à des alternatives" et à "contrôler le bon usage des aides publiques en matière d'investissement et d'emploi et enquêter sur les pratiques d'optimisation fiscale".

L'Etat dispose de "leviers", insistent les signataires, expliquant que "tous les brevets créés en France" par Nokia "sont rapatriés en Finlande et qu'"ainsi, le groupe évite de payer des impôts en France, alors que l'Etat lui a versé 273 millions d'euros de crédit d'impôt recherche".

Ils appellent à signer la pétition en ligne lancée par l'intersyndicale (CFDT, CGT, CFE-CGC, CFTC) de Nokia pour réclamer l'intervention du président de la République.

cel/cal

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bpasseri
    22 novembre11:46

    et encore un pitre de plus, on a vraiment que des clowns de partout, c'est pire que le covid, ça coûte des millions d'emplois et des centaines de milliards tous les ans ces gars là

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer