Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Niveaux faibles de particules radioactives détectés en Europe

Reuters11/11/2011 à 20:10

VIENNE (Reuters) - Les niveaux d'iode-131 radioactif détectés en Europe sont inférieurs au seuil nécessitant un compte rendu détaillé et ne présentent pas de risques pour la santé, a déclaré vendredi la porte-parole de la Commission européenne.

"Les niveaux sont si bas qu'ils ne présentent aucun risque pour la santé. Ils sont mêmes en dessous du seuil qui exige que nous soyons avertis ainsi que tous les Etats membres de l'Union", a-t-elle dit.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé que des niveaux très bas d'iode-131 radioactif avaient été détectés en République tchèque ainsi que dans d'autres pays européens, tout en précisant que ces particules ne constituaient pas de risque pour la santé publique.

L'iode-131, qui peut provoquer des cancers s'il est absorbé à haute dose, peut contaminer des produits comme le lait et les légumes. C'est un isotope radioactif dont la demi-vie - temps nécessaire pour que l'activité d'un échantillon constitué de ce radioélément soit divisée par deux - est de huit jours.

L'Autorité de sécurité nucléaire tchèque a détecté depuis fin octobre des particules d'iode radioactif 131 dans un certain nombre de ses stations de contrôle et demandé à l'AIEA des informations sur leur origine, a déclaré vendredi la directrice de l'agence tchèque, Dana Drabova.

Dana Drabova a déclaré à Reuters qu'il n'y avait aucun risque pour la santé et que cet iode pourrait provenir d'une fuite survenue lors de la production de certains radiopharmaceutiques, ces médicaments qui émettent des ondes radioactives, et non d'une centrale nucléaire.

"Ces traces ont été détectées par notre réseau de contrôle de la radiation et nous avons presque la certitude que leur source est à l'étranger", a dit Drabova.

EN ALLEMAGNE ET EN HONGRIE AUSSI

Le ministère allemand de l'Environnement a également déclaré vendredi avoir relevé une légère hausse d'iode radioactive dans le nord du pays, mais à un niveau très bas et à peine détectable, qui ne peut pas provenir d'une centrale nucléaire.

"Il est exclu que la radioactivité puisse provenir d'une centrale nucléaire", a dit la porte-parole du ministère.

La Hongrie a aussi détecté la semaine dernière une faible augmentation d'iode-131 radioactif mais les niveaux enregistrés ne constituent pas un risque pour la santé, a déclaré l'Institut national hongrois de recherche en radiobiologie.

"Une très faible augmentation de radioactivité a été enregistrée (en Hongrie) le 5 novembre (...) mais très loin en dessous des niveaux trouvés à Fukushima", a déclaré à Reuters le docteur Geza Safrany, directeur de l'institut.

Il a précisé que cette hausse avait été constatée dans la capitale, Budapest, ainsi que dans la ville de Miskolc, dans l'est du pays. Il a ajouté qu'il était peu probable que la Hongrie soit à l'origine de la fuite dans la mesure où cette dernière avait été constatée dans plusieurs pays européens.

L'AIEA, dont le siège est à Vienne, a déclaré qu'elle cherchait à déterminer la source de ces émissions mais que ces dernières ne provenaient pas de la catastrophe nucléaire de Fukushima, survenue en mars dernier au Japon.

"L'AIEA a eu connaissance de mesures de particules semblables dans d'autres pays d'Europe", indiquait l'agence dans un bref communiqué. "L'AIEA pense que ces traces d'iode-131 ne constituent pas une menace pour la santé et ne sont pas dues à l'accident nucléaire de Fukushima Daiichi. L'AIEA travaille avec ses partenaires pour déterminer la cause et l'origine de cet iode-131."

Michael Shields, Fredrik Dahl, Jan Korselt, Gergely Szakacs et Barbara Lewis, Hélène Duvigneau pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.