Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

NISSAN MOTOR CO

8.49EUR
+0.24% 
Ouverture théorique 0.00

JP3672400003 NISA

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    8.49

  • clôture veille

    8.47

  • + haut

    8.49

  • + bas

    8.49

  • volume

    0

  • valorisation

    35 834 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 08:00:45

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter NISSAN MOTOR CO à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter NISSAN MOTOR CO à mes listes

    Fermer

Nissan-Nouvelles pistes pour limiter le contrôle de Renault-sces

Reuters02/12/2015 à 15:15
    * Nissan demande des engagements par écrit-sources 
    * Veut que Renault et l'Etat n'interviennent pas dans ses 
affaires-sces 
    * Nissan renoncerait à activer ses droits de vote-Le Figaro 
    * Les discussions vont continuer jusqu'au conseil du 11 
décembre 
 
 (Actualisé avec précisions, syndicat japonais) 
    par Gilles Guillaume et Laurence Frost 
    PARIS, 2 décembre (Reuters) - Nissan  7201.T  a fait de 
nouvelles propositions pour mettre fin au contrôle managérial de 
son partenaire français Renault  RENA.PA  et limiter l'influence 
de l'Etat français sur l'alliance entre les deux constructeurs, 
ont indiqué mercredi  des sources proches du dossier. 
    Dans un document, Nissan demande que les droits de vote de 
l'Etat soient à la fois plafonnés et leur exercice cantonné à 
des situations limitées, et réclame un engagement écrit que 
Renault n'interviendra pas dans la gestion et la gouvernance de 
Nissan, ou que l'Etat français n'interférera pas dans les 
affaires du groupe japonais, ont déclaré deux sources, 
confirmant des informations du Figaro. 
    Les deux parties "travaillent sur une solution", a indiqué 
une des sources, et les choses semblent aller "dans le sens des 
propositions (que le gouvernement) a faites". 
    Nissan a par ailleurs adopté une attitude de compromis sur 
la question des droits de vote au coeur de la crise qui agite 
l'alliance Renault-Nissan depuis plusieurs mois, ont ajouté les 
sources. Le groupe japonais, qui a tenu lundi un conseil 
d'administration, pourrait en effet renoncer à exiger 
l'activation de ses droits de vote. 
    En revanche, selon Le Figaro, le groupe veut avoir le droit 
d'acquérir des actions Renault en cas d'interférence dans ses 
affaires. 
    Le constructeur automobile nippon détient 15% de Renault 
mais aucun droit de vote, tandis que l'Etat français est monté 
en avril de 15,01% à près de 20% du capital de Renault pour 
s'assurer l'an prochain les droits de vote doubles prévus par la 
loi Florange. 
    Renault-Nissan et le ministère de l'Economie ont refusé de 
faire un commentaire. 
    Reuters a rapporté en octobre les premières propositions 
confidentielles de Nissan pour modifier les termes de son 
alliance avec Renault et mettre fin à la prépondérance du groupe 
français héritée du montage de 2002. Le groupe japonais y 
menaçait de porter sa participation dans Renault à au moins 25% 
et d'activer ses droits de vote dans son partenaire. 
 ID:nL8N12R2SS     
    Les négociations entre représentants de Nissan et de l'Etat, 
qui durent depuis deux mois, vont se poursuivre pour tenter de 
parvenir à un accord d'ici le prochain conseil d'administration 
de Renault, fixé au 11 décembre. 
    Un syndicat de Nissan a pris la parole mercredi sur le 
sujet, qualifiant d'"inacceptable" la montée au capital de 
l'Etat français pour s'assurer des droits de vote doubles. 
    "Nous soutenons les nombreuses tentatives de Nissan pour 
tenter de trouver avec le gouvernement français une solution 
équilibrée et constructive qui bénéficiera et renforcera 
l'alliance", écrit-il dans un communiqué. 
 
 (Avec Naomi Tajitsu à Tokyo, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.