1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nissan élargit l'enquête Ghosn à d'autres pays
Reuters11/01/2019 à 20:18

NISSAN ÉLARGIT L'ENQUÊTE GHOSN À D'AUTRES PAYS

TOKYO (Reuters) - Nissan a élargi son enquête interne concernant les malversations financières présumées de son ex-président Carlos Ghosn à des transactions qui ont eu lieu aux Etats-Unis, en Inde et en Amérique latine, ont dit sources proches du dossier.

Les enquêteurs du constructeur automobile japonais passent notamment en revue des décisions prises aux Etats-Unis par Jose Munoz, qui a dirigé les opérations nord-américaines du groupe entre 2014 et 2018, ont poursuivi les sources.

Nissan a annoncé la semaine dernière que Jose Munoz, l'actuel directeur de la performance du constructeur considéré par beaucoup comme un proche allié de Carlos Ghosn, avait pris un congé pour "lui permettre de soutenir l'entreprise en se concentrant sur des tâches spéciales résultant des événements récents".

Jose Munoz ne coopère pas avec les enquêteurs de Nissan, ont dit deux des sources, qui apparentent plutôt ses actions à de "l'obstruction".

L'une des sources a qualifié Jose Munoz, de "personne d'intérêt" de l'enquête, tout en ajoutant qu'il n'était pas facile de dire à ce stade s'il allait être accusé d'actes répréhensibles.

Sollicité par Reuters, Jose Munoz, 53 ans, n'a pas répondu à une demande de réaction.

Certaines question posées à Jose Munoz sont en lien avec les droits des concessionnaires franchisés, a noté une des sources. D'autres tournent autour des contrats avec des fournisseurs de pièces et des prestataires de services signés par Jose Munoz.

Carlos Ghosn a déclaré mardi avoir été injustement placé en détention et a clamé son innocence lors sa première apparition publique depuis son arrestation le 19 novembre, à l'occasion d'une audience devant le tribunal du district de Tokyo.

Dans la journée, la parquet de Tokyo a annoncé que Carlos Ghosn avait été inculpé de deux chefs d'accusation supplémentaires. Son avocat Motonari Otsuru a annoncé avoir déposé une demande de libération sous caution de son client.

(Norihiko Shirouzo, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jy831
    11 janvier20:43

    il vivait tranquille avec 1 million 500000 euros par mois mais il lui en fallait plus.L'argent et le pouvoir rendent fou,la preuve c'est qu'il risque 15 ans de prison pour ressortir a 79 ans.Ce n'est pas raisonnable car on vit mieux libre avec 50000 euros journaliers qu'en prison.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer