Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nigeria : la guerre contre Boko Haram «presque terminée», selon le chef de l'armée

Le Parisien26/02/2015 à 14:18

Nigeria : la guerre contre Boko Haram «presque terminée», selon le chef de l'armée

Le chef de l'armée nigériane a fait ce jeudi une brève visite dans la ville de Baga, localité du nord-est du pays, sur le lac Tchad, reprise samedi aux islamistes. Le général Kenneth Minimah, arrivé par hélicoptère, est resté 30 minutes dans Baga, plaque tournante locale de la pêche en raison de sa localisation sur une presqu'île du lac. «La guerre est presque terminée. Nous allons libérer Dikwa, Bama, Gwoza, Marte et d'autres localités dans quelques jours», a affirmé le général devant les soldats occupant Baga.

Les combattants de Boko Haram avaient pris Baga le 3 janvier, tuant des centaines de civils (voire des milliers, selon les bilans). Ce massacre, considéré comme le pire qu'ils aient commis depuis six ans, avait soulevé une réprobation internationale. Samedi, l'armée avait annoncé avoir repris la ville après deux jours de combat en tuant «un grand nombre de terroristes». L'armée a ensuite diffusé des dizaines de photos montrant nombre de véhicules, d'armes et de munitions de Boko Haram détruits dans les combats.

La prise de Baga fait partie de la contre-offensive menée par le Nigeria et les pays voisins (Tchad, Cameroun et Niger) contre Boko Haram pour sécuriser et stabiliser la région à l'approche des élections. Les troupes tchadiennes ont repris récemment aux islamistes plusieurs localités comme Gamboru et Dikwa, proches de la frontière camerounaise. Les scrutins présidentiel et législatif, initialement prévues le 14 février, ont été reportés au 28 mars, officiellement pour des raisons sécuritaires. Le général Minimah a estimé le délai de six semaines avant les élections «réalisable» pour réduire Boko Haram. «Six semaines ne signifient pas que tout sera atteint, car il s'agit d'une guerre», a-t-il ajouté.

Les observateurs répètent depuis des années qu'une solution purement militaire est incapable de régler la crise Boko Haram. Depuis 2009, l'insurrection de Boko Haram et sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.