1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nicolas Sarkozy souhaite un débat sur la BCE et la croissance

Reuters15/04/2012 à 18:46

NICOLAS SARKOZY SOUHAITE UN DÉBAT SUR LA BCE ET LA CROISSANCE

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son intention d'ouvrir en Europe un débat sur le rôle de la Banque centrale européenne pour soutenir la croissance, une idée déjà avancée par son rival socialiste François Hollande.

"Après ce que nous avons fait pour sauver l'euro, je veux poser non seulement le problème des frontières mais aussi celui de la Banque centrale européenne dans le soutien de la croissance", a-t-il dit lors d'un grand meeting sur la place de la Concorde à Paris.

"Si l'on ne change pas l'Europe, si l'on ne fait pas l'Europe de la production, l'Europe de l'investissement, nous ne pourrons pas avoir la croissance. Si la Banque centrale ne soutient pas la croissance, nous n'aurons pas assez de croissance", a ajouté le président candidat.

Les traités européens n'attribuent pour l'instant à la BCE qu'un rôle essentiellement de gardien de la stabilité des prix dans la zone euro, sur le modèle de la Bundesbank allemande.

Dans son projet présidentiel, François Hollande annonce son intention de proposer aux partenaires européens de la France "un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance pour sortir de la crise".

Il compte y parvenir via une renégociation du traité européen conclu en décembre dernier "en privilégiant la croissance et l'emploi, et en réorientant le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction."

Nicolas Sarkozy a indiqué que, s'il était réélu, il ouvrirait ce débat et mettrait "la même énergie, la même détermination à faire avancer l'Europe de la croissance" que celles dont il a fait preuve pour combattre la crise financière et sauver l'euro."

"Il ne doit pas y avoir de sujets tabous, il ne doit pas y avoir de sujets interdits", a-t-il encore déclaré tout en se disant conscient des difficultés à aborder un sujet très sensible pour des pays comme l'Allemagne.

Yann Le Guernigou, Emmanuel Jarry, édité par Gérard Bon

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer