Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy s'offre un bain de foule sur fond d'affaires

Reuters10/03/2014 à 19:16

NICOLAS SARKOZY S'OFFRE UN BAIN DE FOULE À NICE

NICE (Reuters) - Nicolas Sarkozy s'est offert un bain de foule lundi à Nice pour sa première sortie publique depuis la révélation des enregistrements de Patrick Buisson et de son placement sur écoute débouchant sur un dossier de trafic d?influence.

Mais l?ancien président de la République, qui participait à l?inauguration de l?Institut Claude Pompidou dédié à la lutte contre la maladie d?Alzheimer, n'a fait aucun commentaire sur ce que son entourage qualifie d'acharnement judiciaire.

Attendu par de nombreux militants et sollicité par les journalistes, il n?a pas répondu aux questions sur les enregistrements de son ancien conseiller, dont il a demandé lundi la condamnation par le biais de son avocat, écartant les micros sur son passage.

Il a cependant fait preuve d?ironie dans le discours qui a suivi une visite de l?établissement sans les médias, en présence notamment de Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Claude Pompidou et Christian Estrosi, député-maire de Nice.

Rendant hommage à l?épouse de Georges Pompidou, dont le nouvel établissement niçois porte le nom, Nicolas Sarkozy a notamment plaisanté sur le statut de Première Dame dont "(il) ne sait pas ce que ça signifie exactement".

"Mais vous l?avez compris, je ne rentrerai dans aucune polémique", a-t-il ajouté.

Evoquant la maladie d'Alzheimer, Nicolas Sarkozy a indiqué qu'elle n'était "ni de gauche ni de droite" et qu?il était "très heureux" que le gouvernement poursuive le plan "que nous avons initié".

"J?aime voir cette maison en plein coeur de ville, je souhaite que ce type d?établissement puisse se développer (?) Ce qui se joue ici c?est une part d?humanité de notre société", a-t-il souligné.

"Je n?ai pas lu le discours que vous m?avez préparé", s?est-il également amusé devant son auditoire après avoir exprimé "des v?ux de santé et de bonheur" à Jacques Chirac.

"Beaucoup de Français pensent à lui, dites-lui que je suis de ceux-là", a-t-il déclaré à l?intention de Bernadette Chirac.

L'épouse Jacques Chirac n?a pas non plus voulu commenter les différentes affaires autour de Nicolas Sarkozy. "Ce sont des sottises", a-t-elle dit à des journalistes.

(Matthias Galante, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.