Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy relance l'idée d'une "taxe Google"

Reuters14/03/2012 à 21:23

NICOLAS SARKOZY RELANCE L'IDÉE D'UNE "TAXE GOOGLE"

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy reprend dans une interview à l'hebdomadaire Le Point l'idée d'imposer les géants d'internet comme Google sur leurs activités en France et promet de mettre en oeuvre cette mesure s'il est réélu à la présidence de la République.

"Les géants du net devront (...) acquitter un impôt représentatif de leurs activités dans notre pays", explique le chef de l'Etat, candidat à un second mandat. "Il n'est pas admissible qu'ils réalisent un chiffre d'affaires de plusieurs milliards d'euros en France sans contribuer à l'impôt."

L'idée n'est pas nouvelle mais Nicolas Sarkozy n'a pas été en mesure jusqu'ici de la mettre en oeuvre.

Il confirme également sa volonté de créer une taxe sur les fournisseurs d'accès à internet dans le cadre de la loi de finances 2013 pour financer le Centre national de la musique créé le 9 mars. "Cette contribution ne se substituera pas au droit d'auteur (...), elle le complètera", ajoute-t-il.

L'objectif de ce Centre national de la musique, doté d'un budget de 145 millions d'euros, aura pour mission d'aider la création musicale.

Nicolas Sarkozy estime que les opérateurs de "télévision connectée" (l'accès à internet par un écran de télévision) - devront aussi participer au financement de la création et des investissements dans les réseaux.

Ces derniers sont exclusivement supportés aujourd'hui par les fournisseurs d'accès.

Le chef de l'Etat dit par ailleurs vouloir explorer aux niveaux français et européen la possibilité d'instaurer une taxe sur la publicité en ligne et l'assujettissement des entreprises d'internet à l'impôt sur les sociétés, quitte à renégocier certaines conventions fiscales.

Le Parlement avait renoncé en juin 2011 à une taxe sur l'achat d'espace publicitaire en ligne, qui devait entrer en vigueur au 1er juillet dernier. Le gouvernement avait estimé qu'elle aurait touché les PME françaises désireuses de s'engager sur internet et non les grands opérateurs visés initialement.

Nicolas Sarkozy juge enfin possible d'interpeller et de poursuivre en justice les créateurs et opérateurs de plateformes de téléchargement illégales, comme cela a été le cas aux Etats-Unis pour le fondateur de MegaUpload, arrêté par le FBI.

"Rien ne ferait obstacle à ce que les autorités françaises lancent une telle opération sur la base du délit de contrefaçon", dit-il. "C'est une simple question de coopération policière et judiciaire internationale et je souhaite qu'elle soit plus active."

Les personnes responsables de ce genre de site doivent être sanctionnées pénalement, explique-t-il.

Nicolas Sarkozy va en revanche un peu vite en besogne en affirmant qu'il vient "de créer un impôt minimal pour les sociétés cotées en Bourse", alors que ce n'est qu'une de ses propositions de campagne.

Emmanuel Jarry


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.