1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy : «Quand on est président, on a un devoir»
Le Parisien30/01/2014 à 16:24

Nicolas Sarkozy : «Quand on est président, on a un devoir»

Dans le TGV qui l'emmenait à La Rochelle, où il doit décorer ce jeudi le maire de Châtelaillon (Charente-Maritime) de la légion d'honneur, Nicolas Sarkozy s'est livré à des confidences devant quelques journalistes. Sans s'attarder sur l'actualité récente et la séparation du couple Hollande-Trierweiler, il a tout de même lâché : «Quand on est président, on a un devoir. C'est triste».

Sur son calendrier personnel, rien n'a changé. Pour lui, «ce sont les Français qui décideront». Pour sa part, il se déterminera le temps venu, en fonction de la crisé économique, de la montée des extrêmes et de sa propre popularité. «La confiance nécessite du temps. Je ne renie pas 35 ans de vie politique. Je parlerai, oui mais le jour où il faudra parler. L'actualité ne m'intéresse plus, je prends le temps de la réflexion». Ses proches tablent sur un retour sur la scène politique en 2015.

Sarkozy, qui consulte et reçoit beaucoup de dirigeants UMP, ne s'est toujours pas rabiboché avec son ancien premier ministre Fillon :«Je ne suis pas en demande. A ma connaissance, ce n'est pas moi qui ai dit que j'avais souffert avec lui. Je n'oblige personne à me voir. Je reste attaché à ma famille politique et je comprends les difficultés du moment».  

A propos des accusations de financement de sa campagne par Kadhafi, «ma campagne de 2007 a été examiné dans tous les sens par la commission des comptes de campagne et trois magistrats autour du juge Gentil».

Nicolas Sarkozy est à Châtelaillon (Charente-Maritime) ce jeudi pour décorer de la légion d'honneur Jean-Louis Léonard, le maire UMP de cette ville durement touchée par la tempête Xynthia en 2010. La cérémonie doit commencer à la mairie à 11 heures. Nicolas Sarkozy s'était rendu en mars 2010 en Charente-Maritime, notamment à Châtelaillon, pour annoncer des mesures d'aides aux victimes. 

L'ancien président, officiellement retiré de la vie politique depuis sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • arnocris
    10 février11:24

    Le devoir de recevoir les pires dictateurs sanguinaires de la planète (Kadhafi, Assad...) ??

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer