Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy promet de "tout donner" pour gagner

Reuters08/03/2012 à 22:59

NICOLAS SARKOZY PROMET DE "TOUT DONNER" POUR GAGNER

SAINT JUST-SAINT RAMBERT, Loire (Reuters) - Quelques heures après avoir annoncé qu'il abandonnerait la politique s'il perdait la présidentielle, Nicolas Sarkozy a assuré jeudi ses partisans qu'il allait s'engager "passionnément" et "tout donner" dans la campagne électorale pour les mener à la victoire.

Dans un discours très combatif prononcé sans notes, le président-candidat s'est présenté en protecteur des Français pendant la crise et a défendu avec force ses dernières propositions, notamment pour limiter l'immigration, sans oublier de s'en prendre à son adversaire socialiste François Hollande.

Il avait choisi pour l'occasion de s'exprimer dans la petite ville de Saint-Just-Saint-Rambert, près de Saint-Etienne, après un détour par l'usine Lejaby d'Yssingeaud, dont il a annoncé le mois dernier le sauvetage avec l'aide du groupe de luxe LVMH.

Comme à Bayonne la semaine dernière, où une visite de Nicolas Sarkozy a été perturbée par des manifestants, les forces de l'ordre ont dû intervenir pour évacuer environ 200 personnes qui protestaient contre sa présence.

Revenant sur ses déclarations de la matinée sur RMC Info, où il évoquait la possibilité d'une défaite, il a expliqué que "chaque fois qu'on considère que c'est acquis, que c'est fait, alors on a déjà perdu ce en quoi on tient."

Il a enchaîné avec une attaque contre François Hollande, qui a déclaré qu'il continuerait dans la politique s'il était battu, en dénonçant "ces responsables politiques qui disent aux Français 'soyez capables de changer de métier, de changer de formation, de changer de région, de changer de logement', mais qui eux-mêmes ne sont capables que d'une seule chose, défendre leur carrière, défendre leur statut et rester quoi qu'il arrive accrochés à leur poste."

AUTHENTICITÉ, VÉRITÉ ET PASSION

Et pour bien signifier que son message n'avait rien de défaitiste, il a promis de s'"engager passionnément" dans la campagne électorale.

"Je n'y vais pas pour un statut, pas pour une situation, pas pour un bureau, pas pour une rémunération, j'y vais par passion, j'y vais par conviction", a-t-il assuré, pour ajouter : "Cette campagne, je vais la conduire pour vous emmener à la victoire mais avec authenticité, avec vérité et avec passion."

Faisant le bilan des crises économiques et financières qui ont traversé son quinquennat, il a défendu sa politique qui a permis selon lui de protéger les Français, des réformes faites "au moment où il fallait le faire" comme celles des retraites, pour leur opposer une opposition qui "n'a rien voté, rien porté rien incarné, rien proposé".

"Voilà son bilan après quatre années de crise : pas d'idées,

pas de courage, pas de propositions pas d'alternative !".

Pour Nicolas Sarkozy, la France est aujourd'hui à un tournant.

"Soit elle prend la voie du progrès, c'est-à-dire celle du travail, de l'innovation, de la formation, du mérite et la France demeurera dans le peloton de tête des pays qui comptent dans le monde (...) Soit la France prend le chemin de la facilité, de la réponse 'oui' à toutes les demandes corporatistes, d'un partage du temps de travail de ceux qui ont promis hier les 35 heures et la retraite à 60 ans."

"Dans ce cas-là, c'est vos enfants qui paieront le prix le plus cher, l'absence de courage de ceux qui, de toutes façons, n'ont pas l'amour de notre pays suffisamment chevillé au corps et à l'âme pour dire aux Français 'voilà où est la vérité'.

Catherine Lagrange, Yann Le Guernigou, avec Emmanuel Jarry


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.