Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nicolas Sarkozy préparerait activement son retour en politique

Reuters22/06/2013 à 16:24

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy prépare activement son retour en politique, qui pourrait prendre la forme d'un appel de ses amis en 2014 suivi d'une offensive de l'ancien président en 2015, écrit Le Monde dans son édition datée de dimanche-lundi.

Les critiques de son ancien Premier ministre François Fillon, qui s'est lancé dans la course à l'élection présidentielle de 2017, et sa mise en examen dans l'affaire Bettencourt jouent un grand rôle dans sa détermination, ajoute le quotidien.

Ses proches confirment dans Le Monde que la réflexion de Nicolas Sarkozy a progressé ces derniers mois.

"C'est vrai qu'il montre de plus en plus son appétence", dit ainsi l'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, le premier des "sarkozystes". "Il aura besoin d'une maison avec de solides fondations."

Dans une interview à Valeurs Actuelles parue en mars, l'ancien président qui, selon les sondages, reste le favori des électeurs de droite pour la présidentielle de 2017, avait déjà levé une partie du voile sur ses intentions.

Il n'excluait pas de revenir si le pays se trouvait "tenaillé entre la poussée de l'extrémisme de gauche et celui de droite", sans "aucune solution de recours à droite ni à gauche".

"Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus: 'avez-vous envie ?' mais 'aurez-vous le choix ?'", indiquait-il. "Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d'y aller. Pas par envie. Par devoir. Uniquement parce qu'il s'agit de la France."

COLÈRE CONTRE FILLON

Ses proches décrivent dans Le Monde les préparatifs en cours pour organiser cet éventuel retour.

Le sondeur Pierre Giacometti, qui travaillait à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, reconnaît le voir régulièrement et explique que l'ancien président est pressé de sortir de la cure de silence qu'il s'est imposée.

"On sous-estime ce que peut représenter pour lui l'effort de rester silencieux", explique-t-il.

Brice Hortefeux confirme qu'une équipe s'est reconstituée autour de lui et que la rédactrice de son programme de 2007, Emmanuelle Mignon, "a repris du service".

Son ancienne "plume", Camille Pascal, ajoute que "les gens qui l'entourent aujourd'hui le serviront dès qu'il le voudra".

Le Monde fait état de la colère de Nicolas Sarkozy à l'encontre de François Fillon, qui ne ménage pas ses critiques vis-à-vis de l'ancien locataire de l'Elysée.

"C'est le pire des traîtres", aurait-il dit.

Sa mise en examen dans l'enquête sur la fortune de Liliane Bettencourt, où il est soupçonné d'avoir profité de la faiblesse de la milliardaire pour lui soutirer de l'argent afin de financer sa campagne de 2007, constituerait également une puissante motivation pour revenir.

Nicolas Sarkozy juge cette mise en cause injuste et ses avocats tentent d'ailleurs de faire récuser les magistrats qui l'ont mis en examen.

Ses proches affirment dans Le Monde que toutes les affaires qui l'éclaboussent, notamment le dossier de l'arbitrage qui a permis à l'homme d'affaires Bernard Tapie de toucher 403 millions d'euros pour solder le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais, s'effondreront, ce qui renforcera sa stature.

Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.