Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nicolas Sarkozy met en accusation la CFDT d'ArcelorMittal

Reuters02/04/2012 à 12:16

NICOLAS SARKOZY DÉNONCE L'ATTITUDE DE LA CFDT D'ARCELORMITTAL

STRASBOURG (Reuters) - Nicolas Sarkozy dénonce l'attitude de la CFDT d'ArcelorMittal à Florange (Moselle) qui, selon lui, "fait de la politique", au lieu de défendre les intérêts des salariés.

Le président sortant, qui doit tenir un meeting dans la soirée à Nancy dans le cadre de la campagne présidentielle, affirme avoir tenu ses promesses vis-à-vis de la sidérurgie dans une interview publiée lundi par trois journaux lorrains.

"Quant aux permanents de la CFDT, ils trahissent la confiance des salariés. Ils sont venus m'insulter et essayer de casser mon siège de campagne", déclare-t-il.

Quelque 150 salariés de l'usine de Florange, menés par la CFDT -majoritaire à Florange- mais aussi par la CGT et Force ouvrière, étaient venus manifester le 15 mars à Paris devant le siège de campagne de Nicolas Sarkozy dont la police les avait délogés avec des gaz lacrymogènes.

"Ne confondons pas les salariés d'ArcelorMittal, que je ne laisserai pas tomber, et des syndicalistes qui trompent leurs adhérents en faisant de la politique au lieu de défendre l'intérêt des salariés", ajoute Nicolas Sarkozy.

Le chef de file de la CFDT à Florange, Edouard Martin, a dit sur RTL ne pas être étonné des propos du chef de l'Etat qui "plusieurs fois s'est fait fesser par M. Mittal".

"Ça ne m'étonne pas, depuis 2008, depuis l'épisode Gandrange, il est extrêmement vexé avec le dossier ArcelorMittal puisque plusieurs fois il s'est fait fesser par M. Mittal", a-t-il déclaré.

"OUI, ON FAIT DE LA POLITIQUE"

"A chaque fois, il nous a promis qu'il ferait des miracles et aujourd'hui, le miracle on l'attend encore", a-t-il ajouté, estimant que le président ne maîtrisait "absolument pas" le dossier.

"Si, pour lui, que des ouvriers essaient de défendre leur usine qui est menacée de fermeture c'est faire de la politique, alors là je lui réponds, 'oui, on fait de la politique'", a-t-il conclu.

Les syndicalistes de Florange, dont une vingtaine effectuent en ce moment une marche vers Paris qu'ils atteindront le 6 avril, veulent obtenir une décision de redémarrage de leurs hauts-fourneaux éteints depuis juillet 2011 pour l'un, octobre 2011 pour le second.

Le président de la République rappelle avoir "obtenu" 17 millions d'investissements pour le site, des sommes pour la plupart déjà prévues, selon les syndicats.

Interrogé sur ses promesses passées concernant l'usine ArcelorMittal voisine de Gandrange, qu'il s'était engagé à sauver en 2008, il assure que "tout a été respecté".

"Toutes les personnes ont été reclassées. Une école de formation a été créée", dit-il.

Venu sur le site le 4 avril 2008, Nicolas Sarkozy s'était engagé à faire "tout son possible" pour empêcher la fermeture de l'aciérie et du train à billettes. "Avec ou sans Mittal, l'Etat investira dans Gandrange", avait-il précisé.

Les installations avaient néanmoins fermé, ce qui avait entraîné la suppression de 575 des 1.100 postes de travail.

Gilbert Reilhac, édité par Sophie Louet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.