Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nicolas Sarkozy annonce une plainte contre Mediapart

Reuters30/04/2012 à 13:15

Nicolas Sarkozy annonce une plainte contre Mediapart

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé lundi son intention de porter plainte cette semaine contre le site d'informations Mediapart à la suite d'informations, qu'il dément formellement, sur un soutien financier présumé de la Libye de Mouammar Kadhafi lors de sa campagne présidentielle de 2007.

"Nous déposerons plainte contre Mediapart", a déclaré le président candidat sur France 2, en dénonçant comme un faux le document publié par le site - une note de 2006 présentée comme

émanant des services secrets libyens dans laquelle le régime de Tripoli déclarerait avoir choisi d'appuyer la campagne de Nicolas Sarkozy pour un "montant de cinquante millions d'euros".

"Ce document est un faux grossier (...) tout simplement parce que les deux personnes en Libye censées avoir envoyé ce document et le recevoir l'ont démenti", a-t-il ajouté en accusant une nouvelle fois Mediapart d'être une "officine".

"Vous croyez vraiment qu'avec ce que je lui ai fait, M. Kadhafi m'a fait un virement ? Pourquoi pas un chèque endossé, c'est grotesque", a-t-il encore dit.

Un des responsables libyens mis en cause, Bachir Saleh, alors directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, a fait savoir dimanche via son avocat qu'il exprimait "les plus expresses réserves sur l'authenticité de la note publiée par Mediapart".

Il a ajouté "n'avoir jamais été le destinataire d'un tel document et dément catégoriquement avoir participé à une réunion le 6 octobre 2006 au cours de laquelle un accord aurait été conclu en vue de déterminer les modalités d'un soutien financier à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy".

Dans un communiqué, Edwy Plenel, directeur et cofondateur de Mediapart, a indiqué dimanche que le démenti "tardif" de Bachir Saleh était "contredit par l'ensemble de nos révélations, qui sont à la disposition d'une justice indépendante".

UNE "MANOEUVRE POLITIQUE", DIT FILLON

Nicolas Sarkozy a encore indiqué qu'il y avait "une partie de la presse, une partie des médias, notamment le site en question dont je me refuse à prononcer le nom, qui sont prêts à bidonner des documents".

"Honte à tous ceux qui vont l'exploiter", a-t-il dit, en précisant que sa plainte serait déposée "avant la fin de campagne" présidentielle.

François Fillon s'est dit lui aussi "certain" que le document produit par Mediapart était un faux.

"On est en face d'une manipulation insupportable mais qui n'est pas nouvelle", a dit le Premier ministre sur RTL avant dénoncer une "manoeuvre politique destinée à faire battre le président de la République".

Le candidat socialiste François Hollande a estimé que la justice devait être saisie au sujet de cette note.

"C'est à la justice d'être saisie. Si c'est un faux, eh bien le site sera condamné, et si ce n'était pas un faux, à ce moment-là il y aurait des explications à fournir", a t-il déclaré lundi sur Europe 1.

François Hollande s'est également défendu d'avoir un lien quelconque avec Mediapart.

Yann Le Guernigou, avec Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.