1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nice : le tram jusqu'au port, c'est maintenant
Le Parisien14/12/2019 à 12:11

Nice : le tram jusqu'au port, c'est maintenant

Le tramway va désormais côtoyer de rutilants yachts à Nice (Alpes-Maritimes). Après six ans de travaux, un budget pharaonique proche du milliard d'euros pour 20 stations sur 11,3 km (dont un tunnel de 3,2 km), les rames rouges de la nouvelle ligne Ouest-Est débarqueront pour la première fois sur le port ce samedi... depuis l'aéroport.En vingt-six minutes chrono, promet la mairie. L'ouverture de ce dernier tronçon souterrain, après la mise en service partielle d'autres secteurs de la ligne à partir de 2018, marque la fin d'un long parcours que la ville espère bénéfique d'un point de vue environnemental.20 000 voitures en moinsAlors qu'un classement des politiques menées pour améliorer la qualité de l'air, publié par Greenpeace, place Nice au 11e rang sur 12 grandes agglomérations, la métropole azuréenne assure que cet équipement supprimera, notamment, l'entrée de 20 000 voitures à Nice. « L'enquête ne prend pas en compte la livraison des nouvelles lignes de tramway », se défend le maire Christian Estrosi (LR) qui table sur une conséquente baisse des émissions de gaz à effet de serre, du bruit et de la pollution dans une cité engluée dans les embouteillages.Il y a quelques jours, une étude menée par l'association AtmoSud, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, a révélé que l'arrivée du nouveau tram améliorait quelque peu les choses.« On a réalisé des simulations basées sur l'ouverture partielle de la ligne et le comptage de véhicules fourni par la métropole. Les rejets d'oxyde d'azote ont par exemple diminué de 53 % sur l'avenue de la Californie où passe le tramway et de 16 % sur la Promenade des Anglais ainsi que -35 % et -11 % pour les particules fines », constate Benjamin Rocher, ingénieur en charge des calculs.Des résultats potentiellement bonifiés avec la fin des bus thermiques sur la célèbre Prom' qui seront remplacés, à partir de la semaine prochaine, par 6 ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer