Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Nez pour séduire: les constructeurs automobiles ont recours à l'arme olfactive

Le Parisien03/03/2015 à 15:01

Nez pour séduire: les constructeurs automobiles ont recours à l'arme olfactive

Il n'existe pas de fragrance qui fasse vendre à coup sûr une voiture, mais cela n'empêche pas les constructeurs automobiles d'avoir recours à l'arme olfactive en parfumant leurs habitacles et concessions, ou en raffinant la fameuse odeur du neuf.Courbes des carrosseries, volants gainés de cuir, bruits de portes à la fermeture: les visiteurs du salon de Genève cette semaine vont connaître le plaisir des sens, et de nombreux exposants se sont aussi préoccupés de leurs nez."Lorsqu'on s'approche d'une voiture, son aspect est très important, mais quand on y entre, l'une des premières choses dont on se rend compte est l'odeur ou le parfum de l'intérieur", explique à l'AFP Hartmut Kovacs, responsable de l'équipe chargée de la maîtrise des émissions dans les habitacles chez le constructeur allemand Mercedes-Benz.Or, l'odorat possède une place à part parmi les cinq sens, note Annick Le Guérer, anthropologue et philosophe, auteur de l'ouvrage "Les pouvoirs de l'odeur" (Editions Odile Jacob): "l'odorat est relié aux zones du cerveau qui sont impliquées dans la mémoire et l'affectivité, les émotions".Pour Mme Le Guérer, "si vous mettez dans votre voiture des odeurs qui vous rappellent des moments heureux de votre vie, il y a inconsciemment un impact et vous aurez envie de rester dans la voiture".Toutefois, "on n'a pas identifié de parfum qui fasse acheter une voiture", tempère Emmanuel Boudard, responsable du "pôle innovation, thermique, habitacle et qualité de l'air" chez le constructeur français PSA Peugeot Citroën.En revanche, "il y a des études qui ont montré que lorsque l'odeur était trop forte, le confort était diminué", souligne Juliette Quatararo, chargée des problématiques d'odeur au sein de PSA. "Il y a aussi le deuxième aspect qui est la nature (de l'odeur), on va essayer d'éviter que ça sente trop le plastique ou le skaï".- Parfums "à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.