Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Netanyahu le vent en poupe à six semaines du scrutin en Israël

Reuters03/02/2015 à 17:57

par Jeffrey Heller JERUSALEM, 3 février (Reuters) - Les inquiétudes des électeurs israéliens en matière de sécurité ont renforcé depuis un mois la popularité du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui brigue le mois prochain un quatrième mandat à l'occasion des élections législatives anticipées. La violence à la frontière libanaise, où deux soldats israéliens ont été tués le 28 janvier, et la poursuite du programme nucléaire iranien préoccupent la population, qui voit dans le Premier ministre conservateur un dirigeant capable de préserver la sécurité du pays. Un récent sondage crédite Benjamin Netanyahu de 51% d'opinions favorables, cinq points de plus qu'en janvier. Le même sondage, réalisé dimanche et publié dans le quotidien de gauche Haaretz, accorde au Likoud, le parti de Netanyahu, 25 des 120 sièges du Parlement à l'issue des élections du 17 mars, contre 23 pour l'Union sioniste, alliance conclue entre la centriste Tzipi Livni et le travailliste Yitzhak Herzog. Le mois dernier, le Likoud était crédité de 22 sièges, devancé par l'Union sioniste avec 23 députés. Les derniers chiffres font du chef du gouvernement sortant le grand favori du scrutin et le mieux à même de former une coalition, avec les partis d'extrême droite et les juifs orthodoxes. "Il semble bien que Netanyahu ait les meilleures chances de l'emporter pour une quatrième fois", constate Gideon Rahat, professeur de sciences politiques à l'Université hébraïque de Jérusalem. DÉPENSES EXCESSIVES ? Benjamin Netanyahu a pourtant été très critiqué par l'opposition le mois dernier quand il a accepté une invitation à prendre la parole à Washington devant le Congrès américain, désormais à majorité républicaine, deux semaines seulement avant les élections israéliennes. Cette visite aux Etats-Unis, de plus, a été annoncée sans que la Maison blanche en ait été informée, ce que beaucoup ont considéré comme un camouflet pour Barack Obama. Les relations entre les deux hommes ont toujours été tendues. D'autres sondages que celui de Haaretz donnent aussi Netanyahu et son parti vainqueurs des élections. Et même si l'Union sioniste obtient plus de sièges que le Likoud, ce dernier semble bien mieux placé pour bâtir autour de lui une coalition gouvernementale. Une curieuse affaire a fait récemment la une des journaux israéliens: l'épouse de Netanyahu, Sara, a été accusée d'avoir personnellement empoché pendant des années l'argent de la consigne des bouteilles consommées dans la résidence du Premier ministre, bouteilles pourtant payées avec des fonds publics. Le chef du gouvernement a démenti et cette affaire ne semble pas lui avoir fait grand tort, d'autant que lorsque la presse s'étend sur ce prétendu "scandale des bouteilles consignées" on parle moins de l'envolée des prix de l'immobilier et du coût de la vie, deux grands thèmes de campagne de la gauche israélienne. Le 17 février, Benjamin Netanyahu pourrait toutefois avoir plus de soucis à se faire. Ce jour-là, le contrôleur de l'Etat rendra son rapport sur de prétendues "dépenses excessives" dans les trois résidences du Premier ministre. (Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.