1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Nantes : l'inexplicable disparition de Léa, 21 ans

Le Point12/05/2018 à 10:38

Nantes : l'inexplicable disparition de Léa, 21 ans

C'est un mystère digne de Sherlock Holmes. Le célèbre détective privé, héros de Sir Arthur Conan Doyle, aurait, peut-être, résolu cette énigme. Dans la réalité, les enquêteurs de la brigade criminelle de la police judiciaire de Nantes, épaulés par les policiers de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), se heurtent à un casse-tête depuis près de cinq mois. Léa Petitgas, 21 ans, frêle bout de femme d'un mètre quarante-sept, domiciliée dans un modeste studio du quartier Canclaux, n'a plus donné signe de vie depuis le 13 décembre dernier au soir. Ce jour-là, cette passionnée de manga, de dessin et adepte de jeux de rôles dîne chez elle avec un ami. Ce dernier quitte les lieux vers 23 h 30. C'est la dernière fois que Léa est vue vivante. Le 14 décembre, vers 8 h 30, son téléphone portable « accroche » une box Wifi située dans son propre immeuble ainsi que plusieurs bornes disposées aux alentours quelques minutes plus tard. Plus aucune « activité » en lien avec son portable n'est ensuite relevée. Même constat sur son compte bancaire : le dernier retrait de 30 euros effectué par la jeune femme, employée dans une maison de quartier de la ville et qui bouclait ses fins de mois en faisant du baby-sitting, remonte à la veille.

Décrite comme « joviale, réfléchie, franche, entière et investie dans son travail », Léa a laissé derrière elle ses deux chats. C'est une de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer