Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mystique de la chute

So Foot06/02/2018 à 10:24

Mystique de la chute

C'est l'un des drames les plus médiatisés de l'histoire du football et l'événement fondateur du mythe "Manchester United". Et pour cause: le crash de l'avion de Manchester United survenu à Munich le 6 février 1958, qui coûta la vie à 7 joueurs du club, a été instrumentalisé par le club lui-même pour façonner sa légende.

La carcasse fumante de l'Airspeed Ambassador sous la neige, le travail des pompiers et des infirmiers, les larmes des survivants, puis des images de sir Matt Busby sur son lit d'hôpital. Le 6 février 1958, le crash des Busby Babes de Manchester United passe en boucle à la télévision quelques heures à peine après l'accident. Quelques jours plus tard, l'entraîneur de United profite de la présence des journalistes radio pour enregistrer un message diffusé ensuite à Old Trafford. Aujourd'hui, on dirait de Matt Busby qu'il était un "bon communicant". Avec tout le mépris que le terme comporte. En 1958, il est simplement un type qui a pris conscience que le football était entré dans l'ère moderne, celle des médias. Et qu'une bonne exploitation médiatique est un moyen imparable de créer un mythe. Quitte à travestir la réalité.


Les figures classiques de la dramaturgie se dessinent à merveille dans le crash de Munich. Le héros? Harry Gregg, retourné dans la carcasse pour sauver une femme et son enfant, puis pour secourir ses coéquipiers Bobby Charlton et Dennis Viollet. Le coupable? Le pilote de l'avion. Les sacrifiés? Geoff Bent, Roger Byrne, Eddie Colman, Mark Jones, David Pegg, Tommy Taylor, Liam Whelan, tous ces footballeurs morts. Comme pour ménager le suspense, la star de l'équipe Duncan Edwards ne meurt pas sur le coup. Pendant quinze jours, il entretient l'espoir. Sa lutte se transforme quasiment en feuilleton. À 21 ans, déjà international depuis quatre ans, il est le leader de l'équipe. Le 21 février, il rend finalement les armes. Son obstination face à la mort -sur son lit d'hôpital, il demande à l'entraîneur adjoint: "A quelle heure est le coup d'envoi contre Wolverhampton? Je ne me vois pas manquer ce match"-, plus encore que ses exploits footballistiques, font d'Edwards une manière de fantôme triomphant. Dans les sondages menés auprès des supporters de United, il apparaît aujourd'hui encore

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.