1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Municipales à Paris : l'organisation d'une primaire LREM est «exclue» pour Alain Richard
Le Parisien16/06/2019 à 22:31

Municipales à Paris : l'organisation d'une primaire LREM est «exclue» pour Alain Richard

Ce lundi matin, la République en Marche lance sa campagne des municipales et annonce les premières investitures de candidats dans une quinzaine de villes à travers la France. Mais le sujet risque d'être éclipsé.Vendredi dernier, quatre des candidats pour les municipales à Paris - Cédric Villani, Hugues Renson, Anne Lebreton et Mounir Mahjoubi - ont décidé de publier dimanche une tribune dans le JDD pour réclamer la tenue d'une consultation auprès des adhérents et tenter d'infléchir le calendrier retenu par la commission d'investiture (CNI) qui prévoit de désigner le candidat dès le 10 juillet. LIRE AUSSI > Municipales à Paris : à LREM, les canifs sont de sortieCette possibilité est « exclue » pour le sénateur Alain Richard, coprésident de la Commission nationale d'investiture LREM et ancien ministre de la Défense sous Lionel Jospin et Jacques Chirac.Cette tribune signée par quatre des six candidats à la mairie de Paris vous a-t-elle étonné ?ALAIN RICHARD. Cette demande n'est pas nouvelle. Plusieurs candidats nous ont déjà contactés pour nous donner leur point de vue sur la forme que devrait prendre la désignation du candidat. Ils ont fait le choix de faire une tribune avec toute la publicité qu'ils pouvaient atteindre. Ils connaissent pourtant bien les règles du mouvement qui, pour trois des quatre signataires, leur ont été favorables lorsqu'il a fallu choisir des candidats pour les législatives de 2017.Vous êtes prêts à organiser une consultation pour les départager ?Nous leur avions déjà expliqué que ce n'était pas le choix du mouvement, ni les règles sur lesquelles tout le monde s'était entendu. En revanche, lors de leur audition devant la CNI le 9 juillet prochain, ils seront libres de présenter tous les éléments qui démontrent le soutien dont ils bénéficient dans l'opinion. L'organisation d'une primaire est exclue. D'autant que si nous lancions ce processus, pourquoi est-ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer