1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Municipales à Paris : après le retrait de Griveaux, ses rivaux appellent à prendre de la hauteur
Boursorama avec AFP Services14/02/2020 à 13:01

La maire sortante Anne Hidalgo, la candidate LR Rachida Dati, ainsi que le candidat dissident LREM Cédric Villani, prennent acte de la décision du candidat de la majorité, sans l'accabler. 

Benjamin Griveaux annonce renoncer à la mairie de Paris, dans une vidéo diffusée vendredi. ( AFP / LIONEL BONAVENTURE )

Coup de tonnerre à Paris vendredi 14 février. À un mois du premier tour des municipales, le candidat investi par La République en marche (LREM) Benjamin Griveaux se retire en raison de la diffusion d'images à caractère sexuel sur internet. Dans un communiqué, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, "prend acte" de sa décision. "J'appelle au respect de la vie privée et au respect des personnes", demande-t-elle. 

La maire de Paris Anne Hidalgo le 10 janvier 2020 à Paris. ( AFP / BERTRAND GUAY )

"Les Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne, à la hauteur des défis que nous avons à relever", estime l'élue, employant la même expression que Benjamin Griveaux, qui expliquait dans son allocution que "Paris mérite une campagne digne". 

La candidate du parti Les Républicains (LR) Rachida Dati, qui "prend acte" de la décision de son rival, emploie aussi ces termes. "Les Parisiens méritent une campagne apaisée et digne, à la hauteur des enjeux majeurs pour l'avenir de Paris", estime la maire du 7e arrondissement de la capitale. 

La maire LR du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, le 19 novembre 2019 à Paris. ( AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT )

"Nous continuons à porter notre projet pour Paris et les Parisiens avec ambition et détermination", indique-t-elle dans un bref communiqué. 

De son côté, Cédric Villani dénonce "une menace grave pour notre démocratie". 

Cédric Villani le 29 janvier 2020 à Paris. ( AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT )

Malgré sa rivalité politique avec Benjamin Griveaux, le candidat dissident lui a exprimé son soutien. "J'adresse à Benjamin Griveaux, ainsi qu'à sa famille, mon soutien plein et entier dans cette épreuve. Je prends acte de sa décision difficile", écrit le député de l'Essonne sur Twitter. "L'attaque indigne qu'il subit est une menace grave pour notre démocratie", dénonce-t-il encore. Cédric Villani, qui a maintenu sa candidature face à Benjamin Griveaux, a été exclu de LREM. 

Selon plusieurs sondages, Benjamin Griveaux arrivait 3e troisième dans les intentions de vote pour les municipales à Paris, derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, mais devant l'écologiste David Belliard et Cédric Villani.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bearnhar
    14 février15:14

    Hidalgo, qu'elle s'occupe de qui elle subventionne pour la marche des " fiertés ", de bien curieux personnages, ça aussi ça va finir par prendre de l'ampleur.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer