1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Municipales : à Blois, la permanence du candidat Les Républicains criblée de balles
Le Monde21/10/2019 à 17:12

La vitrine de la permanence du candidat LR à la mairie de Blois, Malik Benakcha, a été visée par des tirs dans la nuit de samedi à dimanche.

Les impacts de balles encerclent le portrait du candidat depuis ce week-end. Dans la nuit de samedi à dimanche, des coups de feu ont été tirés sur la vitrine de la permanence de Malik Benakcha, 30 ans, entrepreneur et candidat Les Républicains (LR) investi pour les prochaines élections municipales à Blois.

« Il n'y a pas eu de blessés et je pense que ce n'était pas l'intention, mais on a retrouvé des bouts de verre jusqu'au fond de notre local de campagne », explique M. Benakcha, debout face à la devanture. Une enquête policière est en cours. Quarante-deux impacts ont été comptabilisés : deux cartouches de chevrotine remplies de plomb ont vraisemblablement été tirées depuis un véhicule.

Dimanche, en début de soirée, le maire socialiste de la ville, Marc Gricourt, candidat pour un troisième mandat, a fermement condamné des « actes de dégradation ». Son communiqué, jugé euphémique par certains commentaires, a été rapidement retiré de la plateforme Facebook. « Ce n'était pas un simple graffiti tout de même ! J'ai failli répondre que ce n'était pas loin d'être un attentat », a réagi l'un des sept bénévoles de la permanence LR présents lundi midi, affairés à remplir des centaines d'enveloppes de leur prochain tract.

« Actes barbares »

Un nouveau message a été publié par le maire, lundi matin de bonne heure, où le mot « dégradation » était remplacé par « tir à arme à feu » et où l'expression « condamne fermement » laissait place à « condamne très fermement ». Dans un Tweet, la fédération PS du Loir-et-Cher a « condamné des actes barbares » et a apporté à M. Benakcha son « soutien républicain ».

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer