1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Municipales 2020 à Paris : Benjamin Griveaux retire sa candidature
Boursorama avec AFP Services14/02/2020 à 12:29

"Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi (...) Cela va trop loin". Le candidat, investi par La République en marche (LREM), annonce renoncer à la mairie de Paris après la diffusion d'images à caractère sexuel sur Internet. 

Le candidat LREM à la mairie de Paris annonce son retrait après la diffusion de messages et d'images à caractère sexuel, dans un message vidéo diffusé vendredi 14 février. ( AFP / LIONEL BONAVENTURE )

Coup de tonnerre à Paris, vendredi 14 février. À un mois du premier tour des élections municipales, Benjamin Griveaux, investi par La République en marche (LREM) retire sa candidature après la publication sur Internet de messages, photos et vidéo à caractère sexuel, dont le diffuseur l'accuse d'être l'auteur. 

Dans une déclaration vidéo solennelle enregistrée jeudi soir par l' AFP et BFMTV , l'ex-candidat, qui avait dévoilé son programme le même jour, explique jeter l'éponge pour protéger ses proches et car "Paris mérite une campagne digne". 

"Personne ne devrait jamais subir une telle violence"

"En annonçant ma candidature à la mairie de Paris, je connaissais la dureté de la vie politique. Depuis plus d'un an, ma famille et moi avons subi des propos diffamatoires, des mensonges, des attaques anonymes, la révélation de conversations privées dérobées, ainsi que des menaces de mort, commence Benjamin Griveaux. Ce torrent de boue m'a affecté, mais il a surtout fait du mal à ceux que j'aime."

"Comme si cela n'était pas suffisant, hier (jeudi), un nouveau stade a été franchi : un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée, dénonce-t-il. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence. En ce qui me concerne, je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin."

"Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires"

"C'est pourquoi j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne, déclare l'ex-porte-parole du gouvernement. Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires. C'est d'abord ma famille, vous l'aurez compris."

Benjamin Griveaux (LREM) renonce à sa candidature à la mairie de Paris. En photo, lors de la présentation de son programme jeudi à Paris. ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Sa deuxième priorité, "c'est le projet pour Paris, celui que nous avons construit, pour lequel nous nous sommes beaucoup battus. Ce projet, aujourd'hui, il vivra mieux sans moi. Merci aux équipes de campagne, qui ne comptent pas leurs heures, depuis tant de mois. Merci aux colistières et aux colistiers pour leur engagement. Merci à toutes celles et à toux ceux qui participent à cette formidable aventure. Les Parisiens méritent une campagne digne", conclut Benjamin Griveaux. 

Qui a diffusé les images sur Internet ?

Des messages, photos et vidéos à caractère sexuel circulent sur internet depuis 48 heures, le diffuseur affirmant que les images montrent Benjamin Griveaux.  Il s'agirait de l'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski , qui avait incendié la façade d'une succursale de la Banque de France en 2017. "Il affirme tenir cette vidéo d'une  source  qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux", explique le site de Libération , qui a eu un entretien téléphonique jeudi soir avec l'artiste réfugié en France. L'artiste affirme avoir voulu "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux.

Un site avait diffusé mercredi soir une vidéo intime et des messages connotés adressés à une femme, affirmant qu'ils émanaient de l'ancien porte-parole du gouvernement. Ils ont été relayés peu à peu jeudi sur les réseaux sociaux, poussant Benjamin Griveaux à se retirer de la course à la mairie de Paris vendredi matin.  

32 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    14 février17:19

    "Qui a diffusé les images sur Internet ? "... Ben, lui à priori...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer