1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Municipales 2014 - Saint-Étienne : la droite en tête

Le Point24/03/2014 à 19:43

Photo d'illustration.

À Saint-Étienne, le duel s'annonce très serré entre le maire PS sortant Maurice Vincent et son challenger UMP Gaël Perdriau, qui vont s'affronter dimanche prochain dans le cadre d'une triangulaire avec le Front national.

Avec plus de 36 % des voix, Gaël Perdriau arrive en effet en tête du premier tour, devançant de six points Maurice Vincent. Le FN, absent du scrutin en 2008, réussit ici une percée importante avec 19 % des voix qui lui permettent de franchir la barre du deuxième tour et de venir perturber le traditionnel face-à-face entre droite et gauche. La dynamique est donc du côté du jeune candidat de droite qui a réussi à faire l'union autour de sa candidature.

La gauche unie majoritaire, mais...

Le maire sortant ne s'avoue pourtant pas vaincu. Il dispose d'une réserve de voix non négligeable sur sa gauche avec les 5 % réalisés par le Front de gauche et les 4 % d'Europe Écologie-Les Verts. "L'ensemble de la gauche et des progressistes apparaît clairement au terme de ce premier tour comme la première force politique que les Stéphanois souhaitent voir aux responsabilités de notre cité", analyse Maurice Vincent. Il a entamé dès dimanche soir des discussions avec les candidats de gauche avec la ferme intention de les associer à sa liste de deuxième tour.

Il mise aussi sur la mobilisation des électeurs qui a fait défaut dans son camp le 24 mars. "Le premier tour est marqué par une abstention importante dans les bureaux de vote les plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer