1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Moyens exceptionnels" en plus des 65.000 forces de sécurité samedi

Reuters06/12/2018 à 15:28

"MOYENS EXCEPTIONNELS" EN PLUS DES 65.000 FORCES DE SÉCURITÉ SAMEDI

PARIS (Reuters) - Des "moyens exceptionnels" viendront en renfort des quelque 65.000 forces de sécurité qui seront déployées dans toute la France samedi, date de la prochaine manifestation des "Gilets jaunes", a annoncé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, une semaine après des violences inédites à Paris.

"Les événements de samedi dernier doivent nous conduire à faire preuve de la plus grande prudence et de la plus grande détermination", a dit le chef du gouvernement lors d'une déclaration au Sénat.

"C'est pourquoi le ministre de l'Intérieur (Christophe Castaner) a invité celles et ceux qui envisageaient de se rendre à Paris samedi prochain à ne pas le faire, il ne s'agit pas d'interdire de s'exprimer mais d'éviter qu'ils soient pris aux pièges que leur tendent les casseurs", a-t-il souligné.

"Pour y faire face, le gouvernement va mobiliser des moyens exceptionnels qui s'ajouteront aux 65.000 forces de sécurité qui seront déployées dans toute la France. Nous continuerons à interpeller et traduire en justice toute personne prise en flagrant délit de violences ou de dégradations, nous continuerons à faire preuve de la plus grande fermeté", a-t-il poursuivi.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M898407
    06 décembre18:28

    On peut surtout espérer que la situation reste sous contrôle, pas comme samedi dernier, et que les méthodes utilisées par les forces de l'ordre soient à la hauteur de la violence déployée par les manifestants, quitte à occasionner quelques "bavures" dont personne ne se plaindra....

    Signaler un abus

  • nayara10
    06 décembre17:26

    Si je prédis les statistique journalistiques on aura compter en tout et pour tout , pour Samedi 08 -1 2- 2018 un peu plus de 100.000 manifestants dans toute la France ....Faut bien préparer les chiffres de l'administration...

    Signaler un abus

  • trochema
    06 décembre17:04

    la Meute de GJ va se lâcher samedi à Paris accompagnés de "jeunes banlieusards " venus faire leur courses gratuitement.Je pense qu'on peut avoir 2 morts, mais ...bien sur, se sera uniquement de la faute de la Police si méchante face aux armes lancées contre eux car ils devraient rester les mains dans les poches pour laisser le pillage, saccage, dégradations et petite violence des adversaires

    Signaler un abus

  • JPANTO
    06 décembre16:49

    65000 sans compter l'arrière garde. Il y a certainement de sérieuses économies a réaliser au lieu de s'attaquer aux retraités qui ont, eux, travaillé toute leur vie!!

    Signaler un abus

  • rodde12
    06 décembre16:48

    Un bon moyen exceptionnel serait d'annuler l'impôt sur les vieux. Ils constituaient le gros des gardiens de ronds points. Le jour où ils lèveront le camp; les autres gilets jaunes n'auront plus de légitimité.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer