Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mouvement massif des taxis contre les chauffeurs clandestins

Reuters25/06/2015 à 10:47

LES CHAUFFEURS DE TAXI MANIFESTENT

PARIS (Reuters) - Les chauffeurs de taxi français ont engagé jeudi un mouvement de protestation massif contre les véhicules clandestins qui utilisent l'application UberPop, perturbant la circulation dans de nombreuses villes et l'accès aux aéroports parisiens.

Ils réclament la désactivation d'Uberpop, seule manière selon eux de bloquer les activités de la société américaine en France, mais aussi une meilleure réglementation des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC).

Ils ont notamment perturbé les accès aux gares et aux aéroports parisiens ainsi que la circulation sur le boulevard périphérique de Paris, parfois au prix de tensions avec les forces de l'ordre déployées massivement.

"Accès routier à l'aéroport Charles de Gaulle bloqué, privilégiez le RER B", a notamment averti Aéroports de Paris sur son compte twitter en début de matinée.

Plusieurs incidents ont été signalés avec des chauffeurs UberPOP ou des VTC, notamment Porte Maillot à Paris, où deux voitures ont été retournées.

"Aucune violence n'est acceptable et nous apporterons notre soutien aux forces de l'ordre pour identifier et sanctionner les responsables", a déclaré à BFM TV le directeur général de la société de taxis parisien Taxis bleus.

"Ce sont des individus isolés qui ne représentent pas les 55.000 pères ou mères de famille qui sont chauffeurs de taxi en France aujourd'hui", a ajouté Yann Ricordel.

Dans les Bouches-du-Rhône, les taxis ont installé plusieurs barrages filtrants à Marseille et Aix-en-Provence.

Ils ont aussi bloqué les accès de la gare Saint-Charles de Marseille et de la gare TGV d'Aix-en-Provence et pris position sur l'accès principal de l'aéroport Marseille-Provence.

"CONCURRENCE DÉLOYALE"

A Toulouse, quelque 200 taxis selon la police, 780 selon leur syndicat, ont organisé des barrages filtrants aux entrées de l'aéroport et à proximité de la gare Matabiau.

"Nous voulons les empêcher de prendre des clients. C'est une grève illimitée. Nous resterons là tant que le gouvernement n'aura pas décidé de neutraliser cette application qui constitue une concurrence déloyale", a dit Didier Gouzot, président du syndicat des artisans taxis de Toulouse et de la Haute-Garonne.

A Strasbourg, les chauffeurs de taxi ont été reçus par le préfet.

"Nous sommes en face d'une provocation permanente (d'Uber) en face de laquelle il n'y a qu'une seule réponse possible : la fermeté absolue pour systématiquement saisir les véhicules des contrevenants", a dit à BFM TV le PDG des Taxis G7, Serge Metz.

Une disposition de la loi Thévenoud interdit la mise en relation de clients avec des chauffeurs non enregistrés pour des prestations de transport payantes, sous peine de deux ans de prison et 300.000 euros d'amende.

Uber juge cette disposition contraire à la liberté d'entreprendre et a obtenu mercredi de la Cour de cassation que la question soit transmise au Conseil constitutionnel.

Celui-ci doit se prononcer sur la conformité à la Constitution de l'interdiction de l'offre payante de transport entre particuliers UberPOP.

(Emmanuel Jarry, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, Gilbert Reilhac à Strasbourg et Johanna Decorse à Toulouse, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.