Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Moscou nie être proche de signer un accord gazier avec Athènes

Reuters18/04/2015 à 17:16

(Actualisé avec démenti russe) MOSCOU/BERLIN, 18 avril (Reuters) - Moscou a nié samedi être sur le point de signer avec Athènes un accord gazier qui pourrait faire tomber entre trois et cinq milliards d'euros dans les caisses de l'Etat grec au bord de la faillite, comme l'a écrit un peu plus tôt le magazine allemand Der Spiegel. Selon Der Spiegel, qui cite un responsable du parti de la gauche radicale grecque Syriza, un tel accord pourrait être signé dès mardi. Le versement d'un acompte de plusieurs milliards d'euros apporterait un répit au gouvernement d'Alexis Tsipras, qui sera bientôt à court de liquidités et ne parvient pas à s'entendre avec ses créanciers de l'Union européenne et du Fonds monétaire international sur les réformes à mettre en oeuvre pour obtenir le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide. Le Premier ministre grec a exprimé lors d'un récent déplacement à Moscou son intérêt pour une participation d'Athènes à un projet de gazoduc qui permettrait d'acheminer le gaz russe en Europe via la Turquie et la Grèce. Dans le cadre de cet accord, la Russie avancerait des fonds à la Grèce sur la base des futurs bénéfices attendus de cette extension du projet Turkish Stream. Le ministre grec de l'Energie a déclaré la semaine dernière qu'Athènes ne rembourserait Moscou qu'après la mise en exploitation du gazoduc, prévue en 2019. Reuters n'a pu joindre aucun responsable du gouvernement grec pour réagir à l'information du Spiegel. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a en revanche qualifié samedi un possible accord de "bonne nouvelle" pour la Grèce, qui a un besoin urgent de liquidités pour pouvoir payer les salaires de ses fonctionnaires et rembourser les prochaines échéances de dette. Mais il a souligné que cet éventuel apport d'argent frais ne résoudrait pas les problèmes économiques d'Athènes. "Je suis content pour la Grèce", a déclaré Wolfgang Schäuble à des journalistes en marge des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale à Washington. "Mais je ne pense pas que cela va résoudre les problèmes que la Grèce rencontre pour mettre en oeuvre les engagements du protocole d'entente (avec ses partenaires européens)", a-t-il ajouté. (Jason Bush à Moscou, Noah Barkin à Berlin, George Georgiopoulos à Athènes et Gernot Heller à Washington; Tangi Salaün pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.