1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mortalité sur autoroute : «Le smartphone, en voiture oubliez-le»
Le Parisien28/07/2018 à 07:36

Mortalité sur autoroute : «Le smartphone, en voiture oubliez-le»

En cette journée rouge, l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) publie une étude où sont épluchées toutes les causes des accidents mortels. Dans l'immense majorité des cas, les conducteurs sont fautifs. Entretien avec Christophe Boutin, délégué général de l'Asfa. LIRE AUSSI > Les vraies causes de la mortalité sur les autoroutesLe bilan des accidents survenus en 2017 sur les autoroutes montre notamment que certains automobilistes ne sont pas assez concentrés sur leur conduite.CHRISTOPHE BOUTIN. Malheureusement, la part des accidents impliquant l'inattention au volant est en progression depuis dix ans. De plus en plus de conducteurs utilisent leur smartphone en voiture comme ils le font à la maison : ils envoient ou consultent des SMS, prennent des photos, font des vidéos... C'est extrêmement dangereux. À 130 km/h, passer cinq secondes à regarder un SMS correspond à une distance de 170 m sans regarder la route. S'il y avait un message à faire passer en ce jour de chassé-croisé, ce serait : le smartphone, en voiture oubliez-le.Vous dénoncez aussi l'utilisation de distracteurs. À quoi pensez-vous ?À ces conducteurs qui utilisent des tablettes ou regardent des films en conduisant. Tous nos exploitants ont constaté ce type de comportement. Il suffit de se placer de nuit sur un pont au-dessus de certaines autoroutes très fréquentées comme l'A1 ou l'A7 pour voir que des lumières bleues émanent des cabines de certains poids lourds, ce qui est la preuve qu'ils sont en train de regarder une vidéo.Ces phénomènes d'inattention provoquent-ils de nombreux accidents ?Oui et nous tirons la sonnette d'alarme sur les accidents qui touchent notre personnel autoroutier chargé d'intervenir sur le réseau lors d'opérations de balisage de chantier ou d'urgence. On a dénombré l'an dernier 187 accidents liés au trafic, soit une hausse de plus de 50 % par rapport à 2016. L'inattention et la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer