1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mort mystérieuse d'une patiente dans un ascenseur de l'hôpital de Lille
Le Point27/12/2017 à 10:40

Comment une femme a-t-elle réussi à fuguer de sa chambre, échapper à la vigilance du Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Lille, pour finalement être retrouvée morte 36 heures plus tard dans un ascenseur de l'établissement ? Selon des informations de La Voix du Nord, « la victime ne présentait pas de traces extérieures suspectes ». Les autorités devraient bientôt livrer les résultats de l'autopsie pratiquée mardi.

Tout commence dans la nuit de samedi à dimanche. Le CHRU de Lille prévient les policiers qu'une patiente, Fabienne Lemaitre, 53 ans, soignée dans un service de maladies de l'appareil digestif, a disparu. Sa famille, qui lui avait rendu visite dans la journée, ne comprend pas ce qui a pu la pousser à fuguer. L'hôpital est fouillé de fond en comble, sans succès.

LE CHRU regrette d'avoir prévenu la famille si tard

Le jour de Noël, le 25 décembre vers midi, la famille publie un avis de recherche sur le site de La Voix du Nord. Les proches de Fabienne ne le savent pas, mais son corps a en réalité été retrouvé à 7 heures du matin dans un ascenseur, qui n'est normalement utilisé que par le personnel, précise le quotidien régional. Le CHRU a donc gardé le silence pendant plusieurs heures.

Une décision qu'il dit regretter aujourd'hui : « Le CHRU regrette de n'avoir pas eu la possibilité d'informer immédiatement et directement la famille. (...) Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer