1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mort du comte de Paris : qui sont les prétendants au trône de France ?
Le Parisien22/01/2019 à 19:37

Mort du comte de Paris : qui sont les prétendants au trône de France ?

Hasard du calendrier, il est mort le jour anniversaire de l'exécution de Louis XVI. Henri d'Orléans est décédé, ce lundi, à 85 ans. Mais avec ce descendant direct de Louis-Philippe, dernier souverain français, ne s'est pas éteinte la possibilité, pour l'heure fantasmée seulement, d'assister à un retour de la monarchie en France.Dans un pays où la prise de la Bastille fait office de fête nationale, deux princes se targuent même de prétendre au trône. Deux cousins éloignés, issus de deux branches d'une famille scindée en deux il y a plus de 300 ans...Jean d'Orléans, au nom de «la France et des Français»Il y a d'abord la maison d'Orléans, héritière du frère de Louis XIV, Philippe d'Orléans, dont faisait partie le comte de Paris. Son fils Jean, duc de Vendôme, assure sur son site Internet être « l'héritier des quarante rois qui ont fait la France ». Sa devise ? « Servir la France et les Français ».Son Altesse Royale, à qui ses admirateurs donnent du « monseigneur », est né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Celui qui se verrait bien en « Jean IV » vit désormais, à 53 ans, à Dreux, en Eure-et-Loir.En 2009, son mariage civil avec Philomena de Tornos y Steinhart, une aristocrate d'ascendance hispanique et autrichienne, est célébré dans le VIIe arrondissement de Paris par Rachida Dati, maire et alors garde des Sceaux.Il est suivi par une grande réception privée à Chantilly où se mélangent, sur la pelouse de l'hippodrome qui fait face au château, têtes couronnées, célébrités et personnalités politiques.« La France est monarchiste de cœur »Depuis 2009 et l'écriture d'« Un Prince français », un livre-entretien aux allures de programme, Jean d'Orléans, participant remarqué de la Manif pour Tous en 2012, prend rarement la parole. Sans renoncer pour autant à ses ambitions. « Je pense que la France est monarchiste de cœur, et républicaine de raison », analysait-il en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer