1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mort de Vincent Lambert : les avocats de ses parents dénoncent un "crime d'Etat"
Boursorama avec AFP Services11/07/2019 à 15:34

Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, s'est éteint au CHU de Reims jeudi 11 juillet. Ses parents se battaient contre l'arrêt des soins prodigués à leur fils depuis des années. 

Les parents de Vincent Lambert le 22 mai 2019 à Reims. ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )

"Vincent est mort, tué par raison d'État" La mort de Vincent Lambert est un "crime d'Etat", ont accusé les avocats de ses parents. Ils mettent de nouveau en cause le médecin de ce patient en état végétatif depuis près de 11 ans, décédé jeudi 11 juillet au CHU de Reims.

"Vincent est mort, tué par raison d'État et par un médecin qui a renoncé à son serment d'Hippocrate (...) L'heure est au deuil et au recueillement. Il est aussi à la méditation de ce crime d'Etat", ont déclaré dans un communiqué Me Jean Paillot et Jérôme Triomphe, avocats de Pierre et Viviane Lambert. Tous deux se battent depuis des années contre l'arrêt des traitements de leur fils.

"Un soulagement"

"Cette cathédrale d'humanité qui brûlait depuis une semaine sous nos yeux impuissants s'est effondrée. Il n'aura été tenu aucun compte de la dignité de cet homme handicapé, condamné parce que handicapé", ont-ils ajouté. Selon eux, "cette faute ignoble ébranle les fondements de notre droit et de notre civilisation" et "rejaillit sur nous tous".

Le neveu de Vincent Lambert a au contraire fait part de son "soulagement".  "C'est un soulagement évidemment. C'est pas triste, les gens me disent 'toutes nos condoléances', mais en fait, non, ça remet les choses dans l'ordre, on y était prêts depuis des années, là c'est un peu le rationnel qui prend le dessus", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Paris.

Symbole du débat sur la fin de vie

"Vincent était en état végétatif, il n'aurait pas voulu vivre comme ça. Par respect pour lui, il fallait arrêter de le maintenir en vie dans cet état (...) Il a pu partir dans les meilleures conditions possibles à l'heure actuelle (...) et j'espère qu'il repose en paix", a-t-il dit.

Vincent Lambert, patient en état végétatif depuis un accident de la route en 2008, est décédé jeudi matin à l'âge de 42 ans, huit jours après l'arrêt de son hydratation et de son alimentation par sonde. Son cas, qui a divisé sa famille, est devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France. 

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    11 juillet18:24

    648, l'intellectuelle de service... enfin intellectuelle ????? au comptoir du bistrot du coin entre 2 verres....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer