1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mort de Clément Méric : le gouvernement dénonce les «amalgames» de la droite

Le Parisien07/06/2013 à 14:33

Mort de Clément Méric : le gouvernement dénonce les «amalgames» de la droite

Le gouvernement n'a pas digéré que Jean-François Copé compare les mouvements d'extrême gauche à ceux d'extrême droite, en réaction à la mort du militant «antifa» Clément Méric mercredi soir en plein Paris lors d'une rixe avec des néo-nazis. «C'est absolument scandaleux d'exprimer de tels propos», a tonné vendredi sur RTL, Cécile Duflot, ministre du Logement, qui regrette qu'on puisse mettre «un signe égale entre les militants fascistes et les militants antifascistes». La veille au soir, le président de l'UMP avait demandé la dissolution des groupuscules «d'extrême droite comme d'extrême gauche».

«Il y a une montée de l'idéologie de l'extrême droite. Certains à droite, pas tous, on laissé prospérer des propos fascistes. Il y a des responsables politiques qui ont défilé avec des militants qui se revendiquent néo-nazis et qui saluent en tendant le bras dans des manifestations. On ne peut pas tolérer ça, on laisse prospérer cette idéologie. Il faut lutter pied à pied», a insisté la leader des Verts.

Jean-François Copé «a encore perdu l'occasion de se taire», a pour sa part réagi Najat Vallaud-Belkacem sur iTélé. «Il a tort, il a absolument tort. Mettre dos à dos l'extrême droite et l'extrême gauche, c'est atténuer la responsabilité des agresseurs.» Elle a regretté «les dérapages et les dérives», «en périphérie» des manifestation de la Manif pour tous, où «on a vu réapparaître des groupuscules qu'on avait oublié en France ces dernières décennies».

Ciotti : «La violence n'a pas de couleur politique»

Manuel Valls a également appelé jeudi a éviter les «amalgames» entre les mouvements Sur RMC, le ministre de l'Intérieur a par ailleurs expliqué que ceux d'extrême droite seraient «sans doute» dissous car la République doit se montrer «impitoyable» et «s'attaquer aux idées nauséabondes qui nous rappellent les pires heures de notre histoire».

Eric Ciotti ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

43 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • alain..c
    08 juin10:24

    Quand 3 C 0 N S rencontrent un idio t parfois cela fait un mort.

    Signaler un abus

  • M2766070
    08 juin08:48

    com j ai écrit sur 1 autre article, faut les memes enquêteurs pour les sui cide de Bérég Boul 1 et de Gros souvre ... pour avoir enfin, les autopsies , là on l a tous pour le pti anar , donc pour des mini stres , ça devrait filer vite

    Signaler un abus

  • derastea
    08 juin07:58

    Et moi je dénonce les ambiguités du parti au pouvoir en se mariant avec l'extréme gauche qui n'a en valeur que celles d'extréme droite. Quant on cherche la m erde, quelques fois on la trouve. En tout cas, le rouleau des biens pensants médiatique tourne plein pot.

    Signaler un abus

  • MNY-2012
    08 juin00:53

    Et alors? Il est mort pour ses idées comme d'autres sont morts pour la France: question de sens de valeurs!

    Signaler un abus

  • MNY-2012
    08 juin00:52

    C'est la gauche a fait entrer le FN à l'Assemblée Nationale! Juste un rappel... Et c'est la droite, Chirac, Balladur, Chirac, Sarkozy, qui les a viré au prix parfois lourd sacrifice politique...Bon cela dit vous jouez avec le feu en faisant peur aux francais que les francisques dont Mitterrand faisait partie du club, vont revenir = Vous attendez qu'il y ait un mort dans l'autre camps?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.