Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Moody's abaisse la perspective de l'Allemagne et des Pays-Bas

Reuters 24/07/2012 à 09:54

MOODY'S ABAISSE LA PERSPECTIVE DE L'ALLEMAGNE ET DES PAYS-BAS

NEW YORK (Reuters) - Moody's Investors Service a annoncé lundi avoir abaissé de stable à négative la perspective sur les notes "Aaa" de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, évoquant la possibilité de voir ces pays supporter l'essentiel du poids d'une éventuelle aide à d'autres Etats tels que l'Italie et l'Espagne.

L'agence de notation mentionne également la probabilité accrue de voir la Grèce quitter la zone euro, ce qui "déclencherait une série de chocs dans le secteur financier (...) que les responsables politiques ne pourront qu'amortir à un coût très élevé".

Moody's, qui souligne également que la croissance économique de la zone euro est à l'arrêt, précise que, d'ici la fin du troisième trimestre, elle évaluera les implications de ces développements sur les notes "Aaa" de la France et de l'Autriche, dont la perspective avait été abaissée en février.

"Les décisions annoncées prennent en compte les implications de certains développements de la zone euro, comme par exemple le risque croissant de voir la Grèce sortir de la zone euro, la probabilité accrue d'une aide pour d'autres pays de la zone euro et une croissance économique à l'arrêt", souligne Moody's dans un communiqué.

"D'ici la fin du troisième trimestre, Moody's évaluera également les implications de ces développements sur les notes 'Aaa' de la France et de l'Autriche, dont la perspective avait été baissée de stable à négative en février."

"Plus spécifiquement, Moody's examinera si ces perspectives sont toujours appropriées ou si une revue plus approfondie des notes est nécessaire."

En janvier dernier, Standard & Poor's avait ôté à la France et à l'Autriche leur précieux "AAA", la plus haute note possible, en y attachant une perspective négative.

Fitch Ratings, la troisième grande agence de notation, classe la France "AAA", avec une perspective négative.

LA FINLANDE DAVANTAGE À L'ABRI DE LA CRISE

Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse lundi, les finances publiques de la Grèce et de l'Espagne ayant fait souffler un vent de panique sur la zone euro, malgré l'assurance du ministre espagnol de l'Economie que Madrid n'envisage pas de faire appel à un plan de sauvetage pour l'Etat, en plus de celui pour ses banques.

John Paulson, l'un des gérants de hedge funds les plus en vue, a dit lundi à ses clients que, selon lui, il y avait une chance sur deux de voir la zone euro éclater, selon un investisseur qui a voulu garder l'anonymat.

Réagissant à la décision de Moody's, le ministère des Finances allemand déclare que, malgré l'abaissement de la perspective du pays, la première puissance économique de la zone euro restait le pôle de stabilité de la région.

"Du fait de sa politique économique et financière rigoureuse, l'Allemagne conserve son statut de 'refuge' et continuera de jouer de manière responsable son rôle de pôle de stabilité dans la zone euro", précise le ministre des Finances dans un communiqué, ajoutant que les risques évoqués par Moody's n'étaient pas nouveaux.

Moody's souligne que, avec ses décisions sur l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, elle a désormais une perspective négative sur tous les pays "dont les bilans devraient supporter l'essentiel du poids financier d'une aide".

L'agence n'a pas abaissé la perspective de la Finlande en raison d'un côté d'un système bancaire essentiellement domestique et, de l'autre, des échanges commerciaux limités avec le reste de la zone euro.

Moody's est la première agence de notation à abaisser la perspective de l'Allemagne.

Sur les quatre pays encore classés "AAA" par Standard & Poor's -Allemagne, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas- seul le premier bénéficie d'une perspective stable.

Fitch attribue également un "AAA" à ces quatre pays, avec une perspective stable pour chacun d'entre eux.

Steven C. Johnson, avec la contribution de Jean-Baptiste Vey; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.