1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Montebourg se veut "au coeur des différentes gauches"

Reuters18/12/2016 à 12:55

MONTEBOURG SE VEUT "AU COEUR DES DIFFÉRENTES GAUCHES"

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg revendique un projet "au coeur des différentes gauches" et se réclame d'un socialisme incarné tant par l'ancien directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn que par Jean-Pierre Chevènement, l'ancien chef de file des souverainistes de la gauche.

Dans une interview publiée dimanche par Le Parisien-Aujourd'hui en France, l'ex-ministre du Redressement productif déroule son programme pour la primaire de la gauche en vue de la présidentielle de 2017, dont il est l'un des sept prétendants.

"Mon projet se situe au coeur des différentes gauches, la gauche sociale, la gauche du travail - je suis favorable à l'abrogation de la loi El Khomri -, la gauche des valeurs, la défense des libertés publiques, de la laïcité", dit-il.

"Je suis également favorable à la gauche entrepreneuriale", ajoute Arnaud Montebourg, qui estime que son socialisme est "incarné de façon contemporaine tant par Dominique Strauss-Kahn que par Jean-Pierre Chevènement" tout en soulignant que son projet "est aussi d'inspiration gaulliste, écologique et républicaine".

Prié de dire ce qui le distingue de ses principaux rivaux, Manuel Valls, Vincent Peillon et Benoît Hamon, il répond ne pas connaître les programmes des deux premiers et se déclare hostile à la dépénalisation du cannabis défendue par le dernier.

"Il ne faudrait pas que le candidat qui affrontera François Fillon soit un candidat social-libéral", indique-t-il encore.

MAINTIEN DU 49-3

Dans son programme, il reprend des thèmes qu'il défend de longue date comme l'instauration d'une VIe République par référendum, avec notamment une diminution de moitié du nombre de parlementaires, l'élection à la proportionnelle d'une "fraction" de l'Assemblée nationale et l'entrée au Sénat de citoyens tirés au sort, à raison d'un par département.

Alors que Manuel Valls propose de supprimer le recours à l'article 49-3 de la Constitution, Arnaud Montebourg estime nécessaire de pouvoir continuer à utiliser ce dispositif en matière budgétaire.

Sur le plan économique, il propose un plan de relance de 30 milliards d'euros sur trois ans, sous forme de dix milliards de baisse de la CSG (contribution sociale généralisée) pour les classes moyennes et populaires et 20 milliards d'investissements dans les infrastructures, ce qui permettrait selon lui de faire baisser de 500.000 le nombre de chômeurs.

Seuls dix milliards seraient financés via une suppression du crédit d'impôt compétitivité emploi "pour les grands groupes qui n'en ont pas besoin".

Le chantre du "made in France" entend aussi que 80% de la commande et des marchés publics soient réservés aux PME hexagonales.

S'agissant de l'Europe, il appelle de ses voeux un projet alternatif à la dérive "libérale et autoritaire, austéritaire" de l'UE, ce qui passe par la construction d'un "bloc réformateur radical contre le bloc conservateur qui existe dans tous les pays et dont M. Fillon fait partie".

Arnaud Montebourg propose enfin la création d'une mutuelle de soins "à prix modérés" dans le giron de Sécurité sociale et la mise en place d'un service national civil, militaire ou humanitaire de six mois.

(Yann Le Guernigou, édité par Pierre Serisier)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Newinks
    18 décembre14:00

    Et quand il rentre au conseil d'administration de sociétés pour toucher de juteux tickets de présence c'est quelle gauche ?

    Signaler un abus

  • rraclot
    18 décembre13:12

    Au deuxième tour je vote pour lui !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.