Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Montebourg propose un programme à 24,4 milliards par an

Reuters04/01/2017 à 11:50

PROGRAMME À 24,4 MILLIONS D'EUROS PAR AN POUR MONTEBOURG

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche pour l'élection présidentielle en France, a présenté mercredi un programme "pour une société du travail" chiffré à 24,4 milliards d'euros par an pour relancer l'économie et les investissements.

"Ce scénario de redécollage de l'économie française", a été imaginé dans le respect des règles européennes et "en ligne parfaite avec ce que les organisations internationales et tous les pays du monde sont en train de mettre en oeuvre", a déclaré l'ancien ministre lors d'une conférence de presse dans un café du Xe arrondissement de Paris.

"Cette candidature est la candidature de la transformation concrète du système économique financier politique et européen", a-t-il affirmé.

Arnaud Montebourg propose d'instaurer une taxe exceptionnelle sur les profits des banques françaises, qui devrait rapporter cinq milliards d'euros par an.

"Une contribution très modérée par rapport à ce qu'elle nous ont coûté dans la crise", a estimé l'ancien ministre.

Il veut nationaliser temporairement ou partiellement une des cinq grandes banques françaises, encadrer les salaires des patrons des grandes entreprises cotées qui devront augmenter leurs salariés dans les mêmes proportions s'ils décident de s'augmenter eux-mêmes.

Le programme du candidat de "la fin de l'austérité" propose un reformatage du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) lancé sous le quinquennat de François Hollande pour baisser les charges des entreprises, ce qui occasionnera une économie de 10 milliards par an.

"CANDIDAT DU TRAVAIL"

Sa proposition de rétablir un service national, civil et militaire obligatoire de six mois pour les jeunes, hommes et femmes, est évaluée à trois milliards d'euros. Le passage à 2% du PIB du budget de la Défense coûtera 4,4 milliards d'euros.

Arnaud Montebourg s'est fondé sur un taux de croissance moyen pour la période 2017-2022 de 1,9%, avec comme objectif un taux de chômage de 6,1% en 2022, contre près de 10% aujourd'hui.

"Candidat du travail et de la feuille de paie", Arnaud Montebourg propose une "baisse massive de la Contribution sociale généralisée (CSG) sur les petits salaires", jusqu'à 2.072 euros nets par mois, ce qui permettra selon lui aux salariés modestes d'avoir l'équivalent d'un 13e mois.

Sur les 10 milliards repris au CICE - qui sera préservé pour les seules petites et moyennes entreprises -, huit milliards iront à la baisse de la CSG et deux milliards à la réforme du Revenu de solidarité et d'insertion (RSI).

Hostile à la création d'un revenu universel voulu par d'autres candidats à la primaire, l'ancien ministre de l'Economie propose des programmes d'activité et de formation à destination notamment des chômeurs de longue durée.

Il entend créer une mutuelle publique à 10 euros par mois financée par la Sécurité sociale pour les personnes qui n'accèdent pas à la couverture complémentaire. Une proposition financée par des économies sur la Sécurité sociale, de même que celle visant à lutter contre les déserts médicaux.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.