1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Montagne d'or en Guyane : la compagnie minière refuse d'enterrer le projet
Le Parisien14/06/2019 à 18:13

Montagne d'or en Guyane : la compagnie minière refuse d'enterrer le projet

Une exploitation aurifère à ciel ouvert « incompatible avec les exigences de protection de l'environnement » : le tout premier Conseil de défense écologique qui s'était tenu le 23 mai avait, semble-t-il, enterré le projet minier Montagne d'Or en Guyane. Une prise de position qui succédait aux réserves émises par Emmanuel Macron début mai.Mais dans une tribune publiée vendredi dans Les Echos, le président de la compagnie minière Montagne d'or Pierre Paris ne baisse pas les bras. Il juge toujours d'actualité la construction au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, en forêt équatoriale, de ce qui serait la plus grande mine d'extraction d'or industrielle à ciel ouvert jamais creusée en France. « Il est tout à fait dénué de base juridique d'affirmer que le projet ne se fera pas », écrit-il. LIRE AUSSI > Reportage au cœur de la mine de la discordeLa compagnie minière a «pris acte» de la position du gouvernement. Le projet « n'est pas finalisé et nécessite encore un long travail d'étude » avant d'être soumis à l'administration, explique son dirigeant.« Nous avons [...] réaffirmé notre volonté de dialoguer avec l'ensemble des parties prenantes en vue d'ajuster notre projet à ces exigences », explique Pierre Paris. Il assure que l'entreprise « ne cesse de travailler à améliorer sa proposition », en citant la décision d'équiper le site d'une unité de production d'énergie solaire.Un acharnement qui devient «suspect »Le président de la compagnie minière affirme que le rapport de la mission interministérielle sur le sujet « confirme la pertinence du projet Montagne d'Or ». « Pourtant, à plusieurs reprises, des ministres se sont succédé pour affirmer avec véhémence que le projet [...] ne se fera pas », poursuit Pierre Paris pour qui « cet acharnement finit par devenir suspect ». Le projet Montagne d'Or « peut être une véritable chance pour la Guyane », estime-t-il encore. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • spcmg71
    14 juin20:15

    nayara. je pensais que seuls les allemands ne retrouvaient pas leur or, stocké à NY...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer