1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mondial 2017 : les dix mots qui font le handball

Le Point25/01/2017 à 10:17

Nikola Karabatic, lors du premier tour. Êtes-vous incollable avec les termes du handball ?  

L'équipe de France de handball n'est plus qu'à trois matches d'un nouveau titre de champion du monde. Pour soulever le trophée, dimanche prochain, il faudra d'abord s'imposer face à la Suède en quart de finale, ce mardi soir à 19 heures à Lille, avant d'assurer dans le dernier carré. Pour la première fois depuis le début du tournoi, la rencontre sera diffusée en clair, sur TF1. Si certains joueurs de l'équipe sont connus du grand public ? Nikola Karabatic, Thierry Omeyer ?, êtes-vous incollable sur le vocabulaire du handball ? Pour tout comprendre de la rencontre ou briller à la machine à café, voici quelques définitions utiles.

Actions ou gestes en matches

La « roucoulette ». C'est l'un des gestes les plus spectaculaires. Il s'agit d'un tir où la trajectoire du ballon est modifiée à son contact avec le sol grâce à un mouvement rapide du poignet. Les ailiers français Thierry Perreux et Éric Quintin ont popularisé ce geste, qui est l'une des marques de fabrique de Luc Abalo, actuel international. Ce geste a des airs de « panenka » en football, tant il est frustrant pour le gardien de but.

Le kung-fu. Il s'agit d'une combinaison : un joueur lance le ballon dans la zone à un ailier qui smashe le ballon avant de remettre les pieds au sol. L'occasion ressemble à s'y méprendre au « alley-oop » ou à une « claquette » au basket....

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer