1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Monaco : des chiffres alarmistes, mais tout n'est pas perdu
Le Parisien28/12/2018 à 07:54

Monaco : des chiffres alarmistes, mais tout n'est pas perdu

Tous les signaux d'alarme sont activés en principauté. Premier club à reprendre le chemin de l'entraînement, ce vendredi, Monaco occupe actuellement une position peu reluisante de relégable (19e). Être champion de France avant de vivre, deux ans plus tard, une relégation : au demeurant singulière, pareille trajectoire n'est toutefois pas inédite. Trois clubs ont, par le passé, connu une telle déchéance : le LOSC en 1954-1955, le Stade de Reims en 1963-1964 et l'Olympique de Marseille en 1993-1994. Pour le club phocéen, il s'agissait d'une sanction liée à l'affaire VA-OM.Pour l'heure, Thierry Henry, appelé au chevet des rouges et blancs le 13 octobre en remplacement de Leonardo Jardim, n'a toujours pas réussi à remporter un succès à Louis-II en championnat. Son prédécesseur portugais n'avait pas fait mieux auparavant. Quatre équipes ont été confrontées à pareille disette sur leurs terres depuis 1999-2000. Trois ont quitté l'élite en fin de saison. Seul le PSG de Pedro Miguel Pauleta, lors de l'exercice 2007-2008, avait sauvé sa peau en Ligue 1 en se classant 16e. Le club parisien avait notamment profité de ses quatre victoires sur ses neuf derniers matchs au Parc.Monaco devra cravacher pour remonter la pentePlus mauvaise équipe à domicile, l'ASM a perdu 9 de ses 12 dernières rencontres de Ligue 1 (2 victoires, 1 nul), c'est autant que sur les 73 précédentes (49 victoires, 15 nuls). Les partenaires de Falcao pointent désormais à quatre longueurs du premier non-relégable Amiens après 18 matchs disputés. Il s'agit d'un écart conséquent pour un club qui ambitionnait clairement une qualification pour la Ligue des champions en août 2018 mais, pour autant, nullement rédhibitoire.Quatre équipes sur sept ont ainsi réussi à se sortir de l'ornière après avoir accusé pareil handicap, voire pire, à ce même stade du championnat, toujours depuis la saison 1999-2000. Lanterne rouge au soir de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer