1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

MMA : groupe France, road to Vegas

Le Point02/02/2016 à 06:34

Plus de cent combattants se sont inscrits aux sélections. Près de quatre-vingt-dix s'y sont présentés.

En cette année olympique, tous les regards sont rivés vers Rio. Tous sauf ceux des athlètes qui prétendaient intégrer dimanche 31 janvier le groupe France, dont seulement une petite partie s'envolera à Las Vegas en juillet prochain pour participer aux championnats du monde amateurs de mixed martial arts (MMA). Et le défi est de taille pour la Commission française de MMA (CFMMA) qui a procédé à une vaste sélection dans les locaux de la Paris Fight Team, au Montana Fitness Club à Paris. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les combattants et combattantes ont répondu présents : 104 inscrits - plus du double par rapport à l'année précédente -, 84 présents le jour des sélections. Le tout pour un groupe France finalement constitué de 42 personnes dont 9 filles. Seuls 13 titulaires (et 13 remplaçants) au maximum feront le déplacement outre-Atlantique en juillet prochain.

"Il y a eu une bonne dizaine de défections ces dix derniers jours, essentiellement en raison de blessures, rappelle le manager de la CFMMA, Ghislain Bryks. C'est dur mais il nous fallait être intransigeants. Hormis de rares cas particuliers, il n'y a pas de seconde chance envisageable. Nous avons mis un degré d'exigence très élevé d'emblée car nous souhaitons les athlètes les plus sérieux et professionnels dans leur mode de fonctionnement."

Et cette volonté de n'être amateur que dans l'appellation se retrouve à tous les niveaux,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer