Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mixité sociale : Valls à l'heure des travaux pratiques

Le Parisien06/03/2015 à 08:50

Mixité sociale : Valls à l'heure des travaux pratiques

Et maintenant ? Deux mois après avoir mis les pieds dans le plat en dénonçant l'existence d'un apartheid territorial, social, ethnique en France, c'est l'heure des mesures concrètes pour Manuel Valls. Cet après-midi, à l'issue d'un comité interministériel pour l'égalité et la citoyenneté, le Premier ministre doit annoncer de nouvelles mesures pour tenter d'en finir avec les ghettos de la République.

Pas moins de quatorze ministres (Najat Vallaud-Belkacem, Emmanuel Macron, Patrick Kanner...) sont présents autour de la table. Une façon de montrer qu'après les attentats de Paris de janvier dernier, la République entend bien ne pas laisser ses ghettos devenir un terrain de recrutement pour islamistes en mal de jihad. L'attente est élevée. François Pupponi, député maire PS de Sarcelles (Val-d'Oise), a passé au Premier ministre un message qui tourne en boucle chez les élus de banlieue : « Après avoir parlé d'apartheid, les Français sont en droit d'attendre des mesures fortes. »

« La politique de l'autruche, c'est terminé », clame Philippe Doucet, l'ex-maire PS d'Argenteuil qui a adressé hier au Premier ministre une lettre ouverte et 24 propositions chocs (lire ci dessous).

Valls est donc attendu au tournant, notamment en matière de « politique de peuplement ». Objectif : mieux répartir la construction de logements sociaux entre villes riches et villes pauvres. Instructions devraient ainsi être données aux préfets d'agir avec plus de fermeté contre les maires défaillants, à savoir ceux qui ne respectent pas le quota minimum de 25 % imposé par la loi Alur aux villes de plus de 3 500 habitants. Mais le gouvernement planche aussi sur une réforme du système des attributions de logements. Les intercommunalités (et plus seulement les maires) pourraient ainsi en avoir la maîtrise.

Par ailleurs, la piste d'une cotation est étudiée : toutes les demandes seraient traitées à partir des mêmes critères : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.