Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mitsubishi Motors reconnaît avoir falsifié des tests depuis 25 ans

Reuters26/04/2016 à 11:38
    par Naomi Tajitsu 
    TOKYO, 26 avril (Reuters) - Mitsubishi Motors  7211.T  a 
reconnu mardi avoir falsifié des tests d'économies de carburant 
depuis 25 ans, soit depuis bien plus longtemps qu'il ne l'avait 
admis jusqu'à présent, et a annoncé la mise en place d'une 
commission d'enquête externe. 
    Le sixième groupe automobile japonais a encore cédé près de 
10% mardi à la Bourse de Tokyo et a perdu près de la moitié de 
sa valeur depuis qu'il a reconnu, le 19 avril, la falsification 
de tests d'économies de carburant sur quatre modèles dont deux 
produits pour le compte de Nissan  7201.T . 
    Mitsubishi Motors a aussi admis depuis qu'un plus grand 
nombre de véhicules pourraient être concernés, ce qui a alimenté 
les craintes des investisseurs d'éventuelles amendes et demandes 
d'indemnisation. Les autorités américaines de la sécurité 
routière ont demandé des informations au constructeur nippon et 
les autorités japonaises ont perquisitionné l'un de ses centres 
de recherche.  
    Mitsubishi Motors a dit que la commission d'experts externes 
rendrait ses conclusions dans trois mois. 
    Le constructeur a expliqué qu'il avait utilisé des données 
pour les tests d'économies de carburant en se conformant aux 
règles américaines où la conduite sur autoroute et à des 
vitesses supérieures est courante plutôt qu'aux standards 
japonais, qui correspondent à une conduite en ville, plus 
consommatrice de carburant.  
    Mitsubishi Motors a admis avoir transmis au ministère 
japonais des Transports des données non conformes aux standards 
nippons depuis 1991. Le groupe avait jusqu'à présent reconnu 
l'avoir fait depuis au moins 2002.  
    Le ministère des Transports avait annoncé auparavant avoir 
constitué un groupe de travail pour examiner les données 
utilisées par les autres constructeurs japonais pour les tests 
d'économies de carburant. Il avait exigé la semaine dernière que 
ces données lui soient transmises avant le 18 mai.  
    Le scandale n'est pas sans rappeler celui dans lequel 
Mitsubishi Motors a été impliqué il y a quinze ans lorsque le 
constructeur avait admis avoir ignoré pendant plus de vingt ans 
des réclamations de consommateurs, scandale qui l'avait mis au 
bord de la faillite. 
    Le constructeur avait alors été renfloué par les autres 
filiales de Mitsublishi Group, dont des dirigeants ont dit qu'il 
leur serait cette fois difficile de voler à son secours car ils 
sont confrontés à leurs propres difficultés financières et à 
l'exigence des actionnaires de voir leurs dividendes préservés 
des obligations de la solidarité intragroupe.  
    Mitsubishi Motors a également indiqué, dans sa communication 
à la presse, que son partenariat avec Nissan tenait toujours.    
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 

Valeurs associées

+1.02%
-0.75%
+1.46%
+0.25%
+1.31%
0.00%
+0.89%
+1.46%
+0.51%
+1.31%
+3.50%
+1.15%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.