Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Mistral-Le montant du remboursement inférieur à 1,2 mlds d'euros

Reuters06/08/2015 à 08:38

(Actualisé avec autres déclarations, précisions) PARIS, 6 août (Reuters) - Le montant du remboursement du contrat de vente de deux navires Mistral à la Russie sera inférieur à 1,2 milliard d'euros, a déclaré jeudi Jean-Yves Le Drian au lendemain de la conclusion d'un accord entre Paris et Moscou qui a mis un terme à huit mois de contentieux. "Le prix initial des deux bateaux était environ d'1,2 milliards d'euros, le prix de l'accord qui est le meilleur accord possible sera inférieur puisque la Russie sera remboursée à l'euro (près) des engagements financiers qu'elle a pu mobiliser", a dit le ministre de la Défense sur RTL. "Le montant exact sera communiqué au Parlement parce qu'il y aura une loi de ratification et le Parlement va être saisi très rapidement et du montant et du dispositif", a-t-il ajouté. La Russie a indiqué mercredi soir que les avances qu'elle avait versées avaient d'ores et déjà été remboursées par la France. Interrogé sur le "gâchis industriel" déploré par certains employés de Saint-Nazaire où ont été construits les deux bâtiments de projection et de commandement (BPC), le ministre de la Défense a répondu : "Il n'y aura par cet accord aucune conséquence pour l'emploi et il y aura, j'en suis convaincu, d'autres acquéreurs". "Il est souhaitable (de trouver des repreneurs, NDLR) le plus rapidement possible" a-t-il ajouté. "Dès à présent un certain nombre de pays ont fait connaître leur intérêt pour ces deux bateaux, ils sont nombreux." Le Canada, Singapour ou encore l'Egypte, qui vient d'acquérir une frégate multimissions Fremm et quatre corvettes Gowind, sont cités comme clients potentiels, mais le groupe français DCNS, qui construit les Mistral, s'est refusé à tout commentaire sur ce point. Selon son PDG Hervé Guillou, l'adaptation des Mistral pour un client de remplacement coûterait de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d'euros selon ses besoins. Conclue en 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la vente à la Russie du Vladivostok et du Sébastopol avait été suspendue sine die en novembre sur décision de François Hollande en raison du rôle de Moscou dans le conflit ukrainien. La Russie est accusée d'apporter son soutien aux rebelles séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ce qu'elle dément. (Marine Pennetier, édité par Simon Carraud)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.