Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mis sur écoute, Sarkozy répète en privé qu'on «cherche à l'abattre»

Le Parisien20/03/2014 à 21:01

Mis sur écoute, Sarkozy répète en privé qu'on «cherche à l'abattre»

Estomaqué. C'est les dents serrées que Nicolas Sarkozy a découvert l'article de Mediapart relatant des extraits plutôt épicés de conversations téléphoniques avec son avocat, Me Thierry Herzog, sur l'un des volets de l'affaire Bettencourt. Ce que l'ex-président et sa garde rapprochée redoutaient se concrétise donc : des fuites au compte-gouttes des écoutes judiciaires pratiquées sur ses téléphones depuis septembre, tel un supplice chinois.

Au risque de l'enfermer dans une nébuleuse judiciaire aux yeux de l'opinion, qui peine à suivre les rebondissements d'une affaire à tiroirs pour le moins complexe. « Il gêne, on veut le plomber ! Ça va lui nuire s'ils continuent », s'inquiète un fidèle. « Il a l'habitude de prendre des coups, mais quand même », redoute un autre.

A l'UMP, certains lâchent le mot : « berlusconisation ». « Il n'y a pas d'affaire mais un feuilleton. L'objectif du gouvernement, c'est que ça dure autant que les Feux de l'amour, c'est-à-dire jusqu'en 2017 », ironise Brice Hortefeux, gardien du temple sarkozyste.

Silence radio

Hier, les amis de l'ex-président ont semblé hésiter sur la riposte. Répondre, quitte à alimenter le « feuilleton », ou se taire, au risque d'entretenir le soupçon ? Sommé par la gauche de s'expliquer en personne sur ces accusations, Sarkozy n'est pas tombé dans le piège. Fidèle à la stratégie du mépris par le silence qu'il a calée avec ses proches depuis que l'affaire des écoutes a éclaté, il a préféré envoyer M e Herzog en première ligne pour réfuter tout trafic d'influence. « Il n'y a rien ! Rien ! C'est creux, c'est nul, ce sont des extraits sortis de leur contexte. Ça ne mérite pas de réponse ! » lâche un ami de l'ex-président. Voilà pour la contre-attaque judiciaire.

Sur le plan politique, les sarkozystes dénoncent la main supposée du pouvoir pour empêcher le come-back de leur champion. « La garde des Sceaux n'est au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mark92
    20 mars21:58

    New new sur bourso ??? écoutes du président. nouvelles news sur bourso.... Kerviel devra pas rembourser 4,9 milliards d'euros. Mais les dirigeants de la SG ??

    Signaler un abus

  • mlaure13
    20 mars10:34

    Nicolas tu as le retour de bâton...ce que tu as fais aux autres, se retourne contre le BlingBling...Tu n'as pas encore compris que l'on ne veut plus de TOI...pas plus que Capitaine Pédalo :-)))

    Signaler un abus

  • contava4
    20 mars09:53

    NICOLAS;françois tu vas le mettre + bas que terre ce gros teintéet aussi toute sa bande du gouvernement

    Signaler un abus

  • M3365316
    20 mars09:22

    et il a tout fait pour, attendons les autres affaires maintenant que le corbeau va raser les murs à la chancellerie

    Signaler un abus

  • M6486201
    20 mars09:21

    Nicolas tu auras ta revanche en 2017 :premiers dossiers :1)ISF dr Gromou 2)provenance des 7 millions d'euros du fils Fabius etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,etc, etc ,etc, etc, etc,.3.....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.