1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Migrants : Trump limoge sa ministre de l'Intérieur
Le Parisien08/04/2019 à 07:31

Migrants : Trump limoge sa ministre de l'Intérieur

Une ministre de l'Intérieur remplacée par un ministre des Frontières, c'est la décision très symbolique qu'a prise dimanche Donald Trump. Le président américain a annoncé dimanche soir le départ de sa ministre de la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen. Il s'était rendu avec elle, vendredi, à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, où il a commencé à faire ériger un mur pour empêcher le passage des candidats à l'immigration illégale.« La ministre de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen va quitter ses fonctions, et je voudrais la remercier pour son travail », a-t-il tweeté laconiquement. Secretary of Homeland Security Kirstjen Nielsen will be leaving her position, and I would like to thank her for her service....-- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 7 avril 2019 ....I am pleased to announce that Kevin McAleenan, the current U.S. Customs and Border Protection Commissioner, will become Acting Secretary for @DHSgov. I have confidence that Kevin will do a great job!-- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 7 avril 2019C'est Kevin McAleenan, jusque-là chef du service américain des douanes et de protection des frontières (CPB), qui assurera l'intérim.«Notre pays affiche COMPLET»En limogeant sa ministre sans successeur, le locataire de la Maison Blanche affiche ainsi son impatience face aux obstacles rencontrés par sa politique d'immigration. La police aux frontières estime qu'en mars, plus de 100 000 immigrants ont été interpellés après avoir transité par le Mexique, originaires pour la plupart du Honduras, du Salvador et du Guatemala.Malgré ce chiffre record, Trump continue de se plaindre de la faiblesse des lois américaines. « Notre pays affiche COMPLET ! » a-t-il asséné sur Twitter, dimanche soir, reprenant une expression qu'il martèle depuis cette visite. Il a déclaré une situation d'urgence nationale pour pouvoir mobiliser des milliards de dollars nécessaires à la construction du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer